Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 17:12

En se faisant réélire de justesse dans la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône, avec juste ce qu'il faut de voix (50,99%), la Marseillaise Sylvie Andrieux a empêché le lepéniste Stéphane Ravier de rejoindre Marion Maréchal et Gilbert Collard sur les bancs de l'Assemblée.

 

Sylvie Andrieux se présentait pourtant sous l'étiquette "divers gauche", après s'être vue retirer son investiture "par exigence d'exemplarité" par le Parti socialiste, auquel elle a adhéré il y a 30 ans.

 

La décision du PS est intervenue après que Sylvie Andrieux ait été renvoyée devant la justice le le 29 mai dernier pour "détournement de fonds publics". De 2005 à 2009, elle aurait ainsi détourné 700.000 euros soi-disant destinés à subventionner des associations fictives.

 

Comme quoi, bien mal acquis profite parfois...

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Politique française
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 19:36

Le rebelle ougandais Joseph Kony est sans doute le pire chef de guerre que l'on puisse imaginer. Chef auto-proclamé depuis 1989 de l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA), il s'est mis en tête de renverser le gouvernement de son pays et d'instaurer un régime fondé sur les Dix Commandements.

 

joseph_kony.jpg

 

Mais pour y parvenir, Kony n'hésite pas à enlever des centaines d'enfants dans les villages de République démocratique du Congo, de République Centrafricaine ou du Soudan du Sud.

 

L'ONU estime que, depuis juillet 2009, Kony a fait enlever plus de 600 enfants. Ceux-ci sont obligés de devenir soldats, gardes, espions, cuisiniers ou tout bonnement esclaves sexuels. Les filles (près de la moitié des enfants enlevés) sont violées ou mariées de force à des combattants de la LRA. Souvent même, les enfants doivent tuer leurs familles et leurs amis dans leurs villages d'origine.

 

D'ores et déjà, la Cour Pénale Internationale (CPI) a inculpé le bourreau pour recrutement forcé d'enfants, viols, mutilations et meurtres. De son côté, l'ONG américaine Invisible Children pèse de tout son poids pour que Kony comparaisse devant la justice.

 

Mais devant l'ampleur que prend le phénomène, l'Union Africaine (UA) a décidé de mettre en place une force spéciale composée de 5000 hommes, épaulés par une centaine de membres des forces spéciales américaines, déjà à pied d'oeuvre depuis 2011.

 

La menace pour les enfants d'Afrique doit être écartée, et vite. Et dire que Joseph Kony commet ses méfaits en invoquant les Dix Commandements...

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Afrique noire
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 18:51

Mohamed Morsi, le candidat des Frères Musulmans à l'élection présidentielle egyptienne, qui est arrivé en tête au premier tour, vient d'annoncer que, s'il est élu, il entendait "parvenir à la conquête islamique de l'Egypte pour la deuxième fois".

965306_mursi-the-brotherhood-s-presidential-candidate-welco.jpg

 

Jusqu'ici, rien de bien inattendu. Mais il y a plus inquiétant car il a ajouté qu'il voulait convertir tous les Chrétiens à l'Islam ou leur faire payer la "Jizya", c'est-à-dire une taxe islamique. A défaut, "ils devront s'exiler".

 

Les pays occidentaux qui ont appuyé la révolution égyptienne et applaudi la chute du régime de Moubarak peuvent commencer à se mordre les doigts...

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Moyen et proche orient
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 14:36

Privée d'élection présidentielle faute d'avoir recueilli 500 signatures, la plantureuse strip-teaseuse Cindy Lee est candidate aux législatives dans la 7e circonscription de Paris sous la bannière de son Parti du Plaisir.

 

cindy-lee-10704168nexib_2038-copie-1.jpgA 45 ans, Cindy Lee (de son vrai nom Isabelle Laeng) se présente pour la quatrième fois à une élection. Cette fois, son slogan est "osez la différence" et son programme  vise à créer "une société nouvelle dans laquelle chacun puisse s'épanouir et accéder au bonheur fondamental de la vie".

 

Lors de ses précédentes incursions en politique, la candidate du Parti du Plaisir avait fait campagne les seins nus. Alors, Parisiens, ouvrez l'oeil !

 

 

 

 

 

En Ariège, Cindy Lee s'est trouvée une concurrente sévère en termes de formes en la personne de Céline Bara. Cette ancienne actrice de films classés X est candidate au nom du Mal (Mouvement antithéiste et libertin).

 

Son programme tient en deux points: interdiction de toutes les religions et rétablissement de la peine de mort pour les condamnés consentants.

 video-l-ex-calaisienne-c-eacute-line-bar-7270.jpg.jpg

Avec Cindy Lee comme avec Céline Bara, la question est en définitive de savoir s'il faut privilégier le fond ou les formes...

 

Thierry Cayol 

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Classé X
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 09:49

Au Printemps, il n'est pas de salle de meeting, pas de place de grande ville où on ne l'ait entonnée. Plus fort que la Danse des Canards ou la Lambada, le seul véritable tube, cette année, est bel et bien la Marseillaise, le "Chant de guerre pour l'Armée du Rhin", que tout le monde chante à tue-tête, sans généralement en connaître les six couplets (il vaut mieux, d'ailleurs, car, à la différence de nombre d'hymnes nationaux, la Marseillaise est un chant de guerre sanguinolant et un véritable appel au massacre).

 

memorial-marseillaise-marseille-13-presentation.jpgCurieusement, l'histoire de notre hymne ne commence pas à Marseille, mais en Alsace, où il a été écrit en avril 1792 par le capitaine du génie Claude-Joseph Rouget de l'Isle, en hommage au maréchal Luckner. C'est donc à l'Hôtel de ville de Strasbourg que la future Marseillaise est interprétée pour la première fois, en présence de Dietrich, le maire de la ville.

 

Parallèlement, le maire de Marseille, Mouraille, invite le 24 juin suivant ses concitoyens "animés du patriotisme et de l'amour de la liberté" à constituer un bataillon pour marcher sur Paris. Dans la salle du Jeu de Paume, située rue Thubaneau à Marseille et où se réunissent les membres de de la Société des Amis de la Constitution, un médecin montpelliérain, Etienne-François Mireur, chante les couplets de Rouget de l'Isle.

 

C'est l'enthousiasme,et le bataillon de 500 Marseillais en fait son chant de marche. Vingt-huit jours durant, armé de deux canons, il rallie Marseille à Paris en entonnant sur son passage ce qui ne tarde pas à être le "Chant des Marseillais", puis notre Marseillaise.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 02:32

Depuis le second tour de l'élection présidentielle et la victoir annoncée de François Hollande, je me suis tu. Tout au plus ai-je esquissé un sourire de jouissive satisfaction  à la seule idée de me dire que Sarko et ses sbires (Morano, Coppé, Guéant et Hortefeux en tête) étaient virés, et de belle manière.

 

Je me suis tu parce qu'il ne faut pas rêver, c'est aujourd'hui que le véritable combat commence, pour une France plus juste, plus sociale, où la devise Liberté-Egalité-Fraternité ne sera plus une simple vue de l'esprit.

 

Ceux qui ont l'habitude de me lire savent que j'avais en ce qui me concerne choisi le camp de Jean-Luc Mélenchon. Son résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances mais, malgré tout, il constitue -tout comme les voix qui se sont portées sur Marine Le Pen- un avertissement à François Hollande: Ne décevez pas, Monsieur le Président, tous ceux qui ont misé sur vous. Ne faites pas fausse route.

 

Si j'ai préféré me taire depuis cinq jours, c'est aussi parce que j'ai préféré écouter et lire les réactions des battus. Et ce que j'ai lu et entendu me peine. La droite dans son ensemble -mis à part Marine Le Pen et les siens qui ne peuvent que se satisfaire de la déconfiture de la droite "classique"- s'est laissée aller à des réactions aigries et souvent pitoyables.

 

Prenons le cas d'Alain Juppé. Au soir du 6 mai, c'est tout juste s'il ne remettait pas en cause le résultat du second tour au motif que l'écart entre Hollande et Sarkozy était plus faible que prévu.

 

Nadine Morano, elle, a fait encore plus fort. A cours d'arguments politiquement défendables, elle a tranché en disant que François Hollande ne saurait être Président parce qu'il n'est "pas beau". On peut se demander depuis quand elle ne s'est pas regardée dans un miroir.

 

La maire d'Aix-en-Provence, Maryse Joissains, est allée jusqu'à affirmer que le Président élu était illégitime parce qu'il "agite ses petits bras" dans ses meetings. Mme Joissains n'a en revanche pas évoqué son propre parcours politique: Membre des Jeunesses Communistes et modeste employée de bureau, elle n'a dû son "salut" qu'à sa rencontre avec Alain Joissains. Ce dernier, élu maire d'Aix, a tellement trafiquoté qu'il a été déchu de son mandat et déclaré inélligible. Ce qui vaut à Maryse d'être aujourd'hui calife à la place de l'escroc.

 

Plus récemment, on a entendu l'inénarrable Jean-François Coppé s'indigner que François Hollande ait utilisé deux avions Falcone pour se rendre de Tulle à la Place de la Bastille. Qu'aurait fait Sarko à sa place ? Sans doute se serait-il déplacé à vélo...

 

Ce ne sont là que quelques incongruités parmi d'autres. Mais je vous en conjure, Mesdames et Messieurs de droite: reconnaissz votre défaite (votre "suicide" serai-je tenté de dire, tant votre allégeance à Sarkozy vous a aveuglés) et n'y ajoutez pas le ridicule. Vous noterez qu'en tant que militant d'une gauche radicale, je ne devrais pas vous entourer de conseils, mais au contraire vous inciter à poursuivre dans cette voie tristement revancharde, qui vous conduira inéluctablement à une catastrophe aux prochaines législatives.

 

Et ce n'est pas, je pense, mon ami Nouratin qui me démentira...

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Politique française
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 23:34

L'expression "consignes de vote" est de celles que j'exècre le plus en politique. On ne prend plus les Français pour des veaux, mais pour de stupides moutons qui n'attendent que le signal du mâle dominant pour se lancer à sa suite.

 

Soyons sérieux ! Si un électeur attend pour se prononcer au second tour que son leader lui dise pour qui il doit voter, c'est qu'il n'a ni convictions, ni conscience ni morale politiques !

 

De la même manière, je ne perçois pas l'intérêt d'une campagne électorale entre les deux tours de l'élection présidentielle. Si un programme est clair, net, précis et complet, on doit pouvoir considérer qu'il a été soumis aux électeurs dès le premier tour et ne devrait souffrir d'aucune modification.

 

Tout le reste, ces quinze jours de campagne malsaine où l'on durcit ou radoucit le ton pour mutiplier les appels du pied à un électorat indécis, sont ni plus ni moins qu'une insulte à la démocratie.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Politique française
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 03:37

En annonçant en 2011 qu'il prenait la présidence du comité de soutien à Marine Le Pen, le très médiatique avocat marseillais Gilbert Collard a surpris son monde. Du moins ceux qui ignorent son parcours politique atypique, qui l'a conduit de l'extrème-gauche au Front national en passant par le Parti socialiste et le Parti radical valoisien.

 

Mais une chose est certaine, c'est que Collard (qui a refusé d'adhérer au FN et se veut avant tout "mariniste") n'a absolument rien  à faire du score de Marine Le Pen à l'élection présidentielle et ne pense qu'à une chose: se faire élire aux législatives à Marseille en juin prochain et, pourquoi pas, briguer la mairie de la cité phocéenne en 2014 Sa célébrité et son implantation à Marseille ne peuvent qu'affoler Jean-Claude Gaudin, détenteur du siège qu'occupa jadis Gaston Defferre.

 

"A voir l'inquiétude qui entoure le monde politique marseillais, ça me stimule", déclare, péremptoire, Gilbert Collard, qui ajoute "je suis Marseillais, j'ai des amis dans tous les partis, je vois bien qu'une candidature de Gilbert Collard fait peur".

 

Les réactions à cette perspective vont bon train. "Si Monsieur Collard veut être candidat aux municipales, c'est son problème. En ce qui nous concerne, nous n'avons pas l'intention de conclure un quelconque accord avec lui. De toutes façons, M.Collard et ses amis du FN n'ont qu'un objectif:  faire battre la droite républicaine. En cela, il sont les alliés objectifs du PS et de la gauche en général", s'exclame-t-on à l'UMP.

 

A gauche, et en particulier dans la bouche de Patrick Menucci, président du groupe socialiste au Conseil municipal, les propos sont également acerbes: "Collard est un candidat potentiel de l'extrème-droite et c'est un candidat dangereux, car différents éléments peuvent se cumuler: les difficultés de la majorité actuelle et sa personnalité qui risque d'agréger plus d'électeurs que d'habitude pour le FN".

 

Frédéric Dutoit, porte-parole du Partri Communiste, souligne pour sa part que "Collard vient enfin d'exprimer sa véritable option politique. S'il se présente, ce sera donc sous l'étiquette du FN. Mais tout le monde sait qu'il est d'extrème-droite. Avec le Front de gauche, nous lui ferons barrage".

 

Le FN, en l'occurence Stéphane Ravier, conseiller d'arrondissement, se montre quelque peu géné aux entournures par l'hypothèse d'une candidature Collard. "Gilbert Collard est tout à fait libre de représenter le mouvement de Marine Le Pen". Mais Ravier souligne que l'avocat "n'est pas membre du FN et lui-même insiste sur ce fait".

 

Il est vrai que cette situation fait quelque peu désordre. On est FN ou on ne l'est pas. Et Stéphane Ravier d'insister "pour être candidat, il devra franchir le pas supplémentaire de son adhésion au mouvement".

 

Délaissant comme il sait le faire la question de son éventuel successeur à la mairie de Marseille, l'UMP Jean-Claude Gaudin se pose aujourd'hui une question cruciale: doit-il passer la main ?

 

Fort de son immense popularité à Marseille, Gaudin semble le mieux à même de combattre une éventuelle attaque de Gilbert Collard. Il va donc lui falloir choisir. Soit il se représente et conserve une chance de maintenir Marseille dans le giron de la droite libérale, soit il se désiste (comme programmé) en faveur de Renaud Muselier, et dans ce cas, le pire est à envisager...

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Politique française
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 02:29

A quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle, j'aurais aimé lire -et pouvoir écrire- qu'un souffle nouveau, une ferveur inespérée, allaient envahir le ciel de France. Mais de tout cela, rien ne paraît.

 

J'ai beau lire les blogs de mes "adversaires" de droite, comme celui de mon ami Nouratin, ou ceux de mes "camarades" de gauche comme Papy Mouzeot, je ne ressens plus aucune mobilisation, aucune allégresse du pouvoir à conquérir, aucun sentiment de triomphe de l'idéologie.

 

Moi-même, je me rends compte que, quel que soit le nouveau pouvoir en place, rien ou presque ne changera. Du moins pour ceux qui auraient tant besoin d'une nouvelle France, démocrate, républicaine, à l'écoute des plus démunis, en un mot une France où triompherait la devise Liberté-Egalité-Fraternité.

 

Ceux qui me connaissent et me lisent le savent, c'est avec entrain et fougue que je voterai au premier tour pour pour Jean-Luc Mélenchon. Ils savent aussi que c'est sans illusions que je donnerai au second tour ma voix à François Hollande.

 

Et tout ça pour quoi ? Pour voir les mêmes idéologues occuper les mêmes places, appliquer les mêmes théories et, pour finir, s'installer dans les mêmes mensonges et les mêmes lubies...

 

Dans ce climat ambiant de défaitisme, de désespérance et, pourquoi ne pas le dire, de profonde détresse, je dis à nos compatriotes que la marche en avant ne s'arrêtera pas au soir du second tour qui, en toute logique, devrait voir triompher la social-démocratie hollandiste, pendant illusoire du monarchisme insensé que nous a imposé durant cinq années Nicolas Sarkozy.

 

Quelle que soit l'issue du scrutin présidentiel, il nous incombe, par nos votes aux législatives, de montrer au futur Président de la République ce que nous attendons de lui. Car, beaucoup l'oublient, ni Hollande ni Sarkozy ne pourront gouverner sans une majorité à l'Assemblée nationale.

 

C'est pourquoi j'appelle chacun à ne pas désespérer. Si les arcanes du pouvoir nous sont malheureusement interdites, l'Assemblée nationale et, encore mieux, la rue nous appartiennent. Et ce quel que soit le pouvoir en place.

 

Le résultat de l'élection présidentielle sera ce qu'il sera. Mais en aucun cas il ne doit conduire à se laisser emporter par un vent de détresse. Mieux, le changement doit être pour tous le signal d'un nouveau départ, le symbole d'une France nouvelle, dans laquelle nul ne doit se renfermer sur ses problèmes, mais au contraire les étaler. Et faire en sorte que nos dirigeants soient sensibles à leur résolution.

 

J'ai voulu cet article rassembleur, respectueux de tous les choix, de toutes les idéologies. Mais qu'il me soit permis de dire haut et fort ce que je pense: dans la probable hypothèse d'une victoire du candidat du PS, rien n'est plus utile qu'un vote massif au premier tour pour le candidat qui saura se poser en observateur, voire en censeur de la politique gouvernementale, à savoir Jean-Luc Mélenchon.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Politique française
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:17

Brassens y aurait perdu son latin. Voilà qu'on censure aujourd'hui l'affiche du film de Jean Dujardin "les Infidèles", au motif qu'elle montre deux jambes en l'air et un mâle dans une position qui en dit long.

 

En juin 2003, pourtant, le culturissime magazine "Histoire"  saluait  par "3H": historiquement excellent"  la pièce de Christian Siméon " Landru et fantaisies", vantée  par la publicité ci-dessous.

 

 

landru

 

 

 

 

Les-Infideles-Affiche-Collaterale-01

 

 

Est-ce à dire que c'est au nombre de jambes à la verticale (et à l'usage que l'on en fait) que les ligues dites "de vertu" et les escadrons féministes radicaux jugent de la toxicité morale d'une affiche ? 

 

Et Landru aurait-il été sauvé des flammes de l'enfer (si j'ose dire) uniquement parce que la publicité pur la pièce qui lui a été consacrée a été saluée par "Histoire" ?

 

Et pour paraphraser une nouvelle fois Brassens, "Ne jetez pas la pierre à la femme  adultère, je suis derrière"...

 

Thierry Cayol

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Classé X
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages