Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 04:00

C'est le quotidien allemand Die Welt qui l'affirme: Fidel Castro aurait, en 1962, recruté d'anciens officiers SS et des trafiquants nazis pour former les soldats de l'armée révolutionnaire cubaine, en pleine crise des missiles.

 

Mieux, Castro aurait "personnellement approuvé un plan visant à engager d'anciens nazis en leur offrant des salaires quatre fois supérieurs au salaire moyen de l'époque en Allemagne".

 

Selon certains historiens des services allemands, Cuba avait demandé l'aide des anciens soldats allemands "afin de s'émanciper un tant soit peu des méthodes du grand-frère soviétique".

 

On a beau être radicalement de gauche et un brin guevarriste, on ne peut être insensible à ce type de révélations...

 

Thierry Cayol

 

 

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 08:54
 

Le conservateur Otto Perez Molina est arrivé en tête des premiers résultats du premier tour de la présidentielle au Guatemala, selon les données publiées par le Tribunal suprême électoral, portant sur 10% des bureaux de vote.

Otto Perez Molina.

 

Le général à la retraite Otto Perez Molina, 60 ans, fondateur du Parti patriotique, obtient selon ces premiers chiffres 36% des suffrages, contre 24% à son principal concurrent, l’homme d’affaires conservateur Manuel Baldizon, 41 ans.

 

Un éventuel second tour est prévu le 6 novembre pour la présidentielle si aucun candidat n’obtient la majorité absolue.

Cette domination annoncée de la droite (9 candidats sur 10) résulte de l’absence de candidat du Parti social-démocrate au pouvoir après le rejet de la candidature de l’ex-épouse du chef de l’État sortant, Sandra Torres, qui avait divorcé d’Alvaro Colom pour pouvoir se présenter.

 

 Le président Colom, limité à un mandat, avait réussi en 2007 à rompre avec un demi-siècle de domination de la droite en battant Perez Molina au deuxième tour.

 

Otto Perez Molina, surnommé le « général de la paix » pour avoir négocié et signé les accords ayant scellé la fin de la guerre civile, promettait avant l’élection une « main de fer » contre la corruption, les organisations criminelles et une politique favorisant l’emploi. Il est cependant visé par des accusations de violations des droits de l’homme pendant la guerre.

 

Rigoberta Menchu, prix Nobel de la paix, se présentait une nouvelle fois, après un premier échec en 2007. Mais la militante de la lutte pour les droits des Indiens de 52 ans n’est créditée au mieux que de 2% des intentions de vote.

Les 7,4 millions d’électeurs étaient aussi appelés dimanche à désigner leur nouveau vice-président, ainsi que 158 députés, 333 maires et 20 représentants au Parlement centraméricain.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 04:38

 

A moins d'une semaine de l'élection présidentielle qui doit se dérouler dimanche au Pérou, tous les sondages laissent percevoir la victoire d'Ollanta Humala, le fondateur du Parti Nationaliste Péruvien PNP), qui avait déjà surpris en 2006 en se positionnant en tête du premier tour de l'élection qui avait vu la victoire finale du social démocrate Alan Garcia par 52,62% des voix.

 

La constitution péruvienne ne permettant pas au président sortant de se représenter, Humala est donné gagnant dans tous les cas de figure, et ce face aux principaux ténors de la politique péruvienne.

 

images.jpgJeune commandant de l'armée à la retraite, Humala, 47 ans, est désormais le favori des péruviens, et ce alors que depuis trois mois, les sondages donnaient vainqueur l'ex-président (2001-2006) Alejandro Toledo, un centriste bon teint surnommé "l'Indien qui croit au marché" tandis qu'Humala est présenté par ses aversaires comme le "Hugo Chavez péruvien".

 

Mais les choses s'emballent au Pérou et Humala est donné vainqueur de Toledo, mais aussi de la députée Keiko Fujimori, fille de l'ancien dictateur populiste Alberto Fujimori (chef de l'Etat de 1990 à 2000 et aujourd'hui condamné pour crimes contre l'humanité et incarcéré à Lima).

 

Deux autres candidats peuvent espérer remporter un bon score au premier tour. Tout d'abord Pedro Pablo Kuczynski qui pourrait faire bonne figure si les Péruviens ne lui reprochaient pas ses origines étrangères et celles de son épouse (américaine) Nancy Ann Lange.

 

Même problème pour Keiko Fujimori (d'origine japonaise) et pour Alejandro Toledo, dont l'épouse Eliane Karp est franco-belge. Umala, lui, n'a pas ce genre d'ennuis matrimoniaux. Son épouse Nadine Heredia est unanimement appréciée au Pérou. Et le candidat de gauche en profite: le 18 mars, en campagne à Iquitos, il a tout bonnement déclaré que la première dame du Pérou se devait d'être Péruvienne.

 

Un premier sondage, réalisé du 21 au 24 mars, donne  Ollanta Humala en tête avec 21,2% des intentions de vote, devant Keiko Fujimori (19%),Alejandro Toledo (18,6%), l'ex-ministre de l'Economie Pedro Pablo Kuczinsky (16,1%) et l'ancien maire de Lima Luis Castaneda (15,5%).

 

Un sondage plus récent conforte la position d'Humala (22,8%) plus menacé par Fujimori (22,3%) et Toledo (21,6%), mais loin devant Kuczynski (15,8%) et Castaneda (15%)

 

Il est important de noter que, parmi tous ces vainqueurs potentiels, Humala est le seul candidat de gauche. Ce qui n'est pas à son avantage, car les sondages le donnent perdant dans trois des duels envisageables. Il ne l'emporterait en fait que face à Kuczinski.

 

Thierry Cayol     GANA PERU! 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 22:37

En exergue de son excellent et très instructif blog (je ne rate pas un seul de ses articles), notre camarade Canaille le Rouge cite trois phrases, écrites par des hommes sans qui socialisme et communisme ne seraient sans doute pas ce qu'ils sont.

 

La première émane de Karl Marx, personnage incontournable du communisme, et concerne d'une certaine façon la constitution humaine. La seconde vient du communard Elisee Reclus, qui évoque de façon très claire le problème de la concurrence.

 

C'est la troisième citation qui me met mal à l'aise, surtout qu'elle vient de Fidel Castro et date de novembre 2010, soit postérieurement à la passation du pouvoir à Raùl Castro.

 

Je vous la livre telle quelle: "Dans une guerre nucléaire,le dommage colatéral serait tout simplement l'existence même de l'humanité. Ayons le courage de dire tout haut que toutes les armes, qu'elles soient nucléaires  ou classiques, que tout ce qui sert à faire la guerre doit disparaître".

 

Emanant de Fidel Castro (que j'ai un temps adulé au même titre que le Che), cette phrase me gène. Je ne remets pas en question, et j'approuve au contraire, sa position concernant les armes nucléaires.

 

Je suis plus dubitatif quant à ce que le camarade Fidel dit en ce qui concerne les armes en général. Ne nous voilons pas la face, la vie de Castro, toutes les étapes de sa vie ont été marquées par l'usage des armes.

 

Aurait-il oublié, Fidel, que, durant la révolution, Ernesto"Che" Guevara lui a inculqué  le goût des armes? Aurait-il oublié que la prise de la Mancada et autres actes révolutionnaires ont avant tout été des faits de guerre ?

 

Sans armes, Castro aurait-il pu pousser le dictateur Battista à la fuite ?

 

Et aujourd'hui encore, il faut rester lucide, les opposants sont muselés et parfois passés par les armes. Mais Castro agit depuis toujours comme si tout cela n'existait pas, et maintenant, il appelle à remiser les armes. Son age avancé l'excuse mais, dans sa bouche, ces mots ont un goût amer.

 

 Et ce n'en déplaise aux castristes acharnés, qui refusent en outre d'admettre que Cuba est un cas à part dans le processus révolutionnaire. Pour mieux comprendre, je les invite à voir ou revoir le superbe film de David Attwood "Fidel & Che".

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 01:01
le parti au pouvoir en Haïti, Inité (unité en créole) vient d'annoncer qu'il retirait son candidat, Jude Célestin, de l'élection présidentielle. Ce désistement devrait conduire à un duel entre Mirlande Manigat et Michel Martelly, arrivé troisième lors du premier tour de l'élection, le 28 novembre 2010.

  

jude celestin candidatFort du soutien du président sortant René Préval, Jude  Célestin, qui n'a pas signé le communiqué annonçant son retrait, refuse pour l'heure de se retirer de la course.

 

Les résultats du premier tour ont été contestés, tant par Michel Martelly que par l'Organisation des Etats Américains (OEA) ce qui a conduit Inité à prendre sa décision de retrait.

 

Jude Célestin devrait, dans les prochaines heures,tenir une conférence de presse au cours de laquelle il annoncera qu'il reste candidat envers  et contre tout.

 

Le parti au pouvoir tente de calmer le jeu et appelle ses partisans à garder leur calme et à rester mobilisés. "Nous allons nous battre pour assurer la victoire de nos canditats au Sénat et à la députation" a indiqué Inité dans un communiqué.

 

Les Etats-Unis (qui ne peuvent se passer d'intervenir partout où on ne leur demande rien) ont estimé que le gouvernement haïtien devait tenir compte des conclusions de l'OEA et souhaité que le deuxième tour de la présidentielle devait avoir lieu au plus vite, sans pour autant que les USA ne se prononcent pour l'un ou l'autre des candidats.

 

Quoi qu'il en soit, ce second tour devrait impérativenent se dérouler avant le 7 février, date à laquelle prend fin le mandat du président sortant, René Préval.

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 01:23

Tandis que l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) examine ses politiques commerciales  et prône l'adoption de mesures pour respecter les engagements pris par la Jamaïque à son entrée à  l'OMC, un rapport de la Confédération syndicale internationale vient de publier un rapport sur les normes du travail dans ce pays. jm-lgflag

 

Selon ce rapport, la discrimination et les pratiques antisyndicales sont monnaie courante en Jamaïque et, dans les zones franches, il n'y a carrément pas de syndicats, en raison des menaces qui planent sur les travailleurs qui manifesteraient leur intention de créer un syndicat.

 

Toujours selon ce rapport, il est avéré que la législation jamaïcaine ne garantit la protection des femmes, des invalides et des personnes touchées par le SIDA.

 

Seule remarque positive de ce rapport, le gouvernement de Patrick Allen et Bruce Golding progresse sur l'adaptation de la loi sur le travail des enfants, afin de se conformer aux obligations qu'impose l'Organisation Internationale du Travail (OIT)

 

Mais c'est l'arbre qui cache la forêt. En Jamaïque, les ouvriers sont exploités à l'extrème et les travaux forcés sont toujours en vigueur.

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 19:07

 

Je ne connaissais ni cet article, ni le blog sur lequel il a été édité en décembre 2009, mais j'ai bondi en lisant ce papier écrit la haine dans le stylo, sur Ernesto "Che" Guevarra, et signé du dénommé Michel-Alain Labet-de-Bornay, qui se présente comme "nationaliste français de souche, écrivain (?), critique journalistique (???), exégète biblique et coranique, libertarien cynique et kunique (ce qui est pour le moins incompatible) anarchiste illégaliste". Tout ça.

 

Ceux qui me connaissent (ou ont appris à me connaître par l'entremise de ce blog) le savent: Je ne suis pas communiste au sens stalinien du terme. Au plus léniniste et trotskyste, mais en tout cas fondamentalement de gauche.

 

Et, à ce titre, je ne puis accepter que l'on traine dans la boue l'image d'un homme (le Che) qui a su participer à redonner l'espoir au peuple cubain, et à l'ensemble des Sud-Américains, Argentins, Chiliens ou Boliviens, par exemple.

 

Je ne suis pas de ces adorateurs ébahis devant la jolie frimousse, du "commandante" bien que j'aie moi aussi trois posters et un T-shirt du "Che".

 

Je concède par exemple que c'est sous l'influence de Guevarra que Fidel Castro a fait procéder aux premières exécutions d'opposants. C'est encore le "Che" qui a lancé la chasse aux sorcières au sein même de la révolution cubaine, mais c'est aussi lui qui a permis, aux côtés des frères Castro, de renverser le régime fasciste de Battista. A charge aussi, le fait qu'il aimait les armes et savait s'en servir.

 

Cet aspect de la personnalité du "Che" n'est d'ailleurs pas occulté dans les ouvrages qui lui ont été consacrés, et notamment dans le remarquable film (pourtant pro-castriste) de David Attwood "Fidel et Che", sorti en 2002.

 

Je suis lucide et critique en ce qui concerne Guevarra, mais ne saurais admettre les propos de ce fameux Michel-Alain Labet de machinchose qui sont une véritable injure, que tous les gens de gauche doivent prendre pour eux et condamner fermement.

 

 

En premier lieu, Labet se trompe lorsqu'il taxe le "Che" de stalinien. Guevarra était tout sauf proche de l'Union Soviétique de Krouchtchev, qu'il a savamment exploitée pour armer la révolution cubaine.

 

che-guevara-2Faute de véritables arguments, Labet s'attarde sur "l'inénarrable trogne de Che Guevarra, son faciès velu et désobligeant qui orne une quantité d'objets futiles". "Il y a peu encore,je voyais des agendas scolaires ornés de sa délicate frimousse, comme si l'achat de cet objet ô combien socialisant était l'apogée, le parangon de la classe branchouille et révolutionnaire" ajoute l'auteur, qui ajoute la bêtise pure et simple à l'apologie du délit de faciès.

 

Et le redoutable "écrivain" (c'est ainsi que Labet se présente) de poursuivre: "J'en souhaiterais presque que le "Che" soit encore en vie, cet ennemi farouche du capitalisme, rien que pour qu'il puisse verdir d'une insupportable rage en constatant à quel point l'ingénieux commerce s'est emparé de son aura".

 

Jusque là, Labet est simplement exécrable. Mais il devient odieux lorsqu'il ajoute, à propos du 40e anniversaire de la mort du "Che', "Guevarra a eu la très bonne idée de quitter ce cruel monde depuis 40 ans de négationnisme historique, de relativisme culturel et de mensonges procommunistes".

 

Et Labet enchaîne sans défaillir: "Il y aura toujours des crétins de gauche pour vous dire que le "Che" était un homme exceptionnel et idéaliste". Ce à quoi je réponds que nul, pas plus Guevarra qu'un autre, n'est exceptionnel. Mais je maintiens qu'il était bien un idéaliste, un peu trop peut-être...

 

Pour Labet, et c'est ca qui est choquant, l'anniversaire de la mort de Guevarra est "une date fétide, comme le jour pleinement consacré aux abrutis arborant ingénument sur eux une représentation d'un des plus inflexibles meurtriers du siècle dernier (puisse le Saint-Esprit ou toute autre entité lumineuse leur fasse réaliser que porter un T.shirt du "Che" ne vaut guère mieux que d'en porter un à l'effigie d'Himmler".

 

A ce stade, on est en droit de se demander si, plutôt que d'un contradicteur, Labet n'a pas besoin d'un psychiatre.

 

D'autant que, dans cet article supposé n'être q'une critique de Guevarra, l'auteur saute du coq à l'âne, sans vraiment qu'on ne saisisse le bien-fondé de son cheminement intellectuel: "si on pouvait désengorger toute cette indigence qui vient importuner le passant honnête et chasser les pitoyables quémandeurs qui viennent sempiternellement importuner les voyageurs dans les transports publics en jouant, faux, de leurs instruments désaccordés en psalmodiant des suppliques larmoyantes, (suivies d'injures fleuries si personne ne daigne donner de pièce) en tendant un moignon sale ou, ou encore en exhibant des animaux en bas âge pour mieux apitoyer le chaland. (...) Si seulement on pouvait par la même occasion fusiller ceux qui portent ces T .shirts d'infamie à l'effigie de Guevarra...)

 

M'est avis que ce Michel-Alain Labet-de Bornay est un fou furieux et un dangerux paranoïaque (en témoigne son appel au meurtre).

 

Revenant au "Che", l'auteur de l'article en rajoute: "Voilà 40 ans que cette chiure a quitté le monde, mort sans aucun honneur lors d'une embuscade. Qu'attendons-nous pour cesser le tri sélectif  et le jeter à jamais (Le "Che") dans les poubelles de l'Histoire ? Qu'il rejoigne à pertétuelle demeure toutes les pourritures et les ordures de son acabit".

 

Labet est certes un fou-furieux, mais il sait aussi tomber le masque: "Il ne reste plus qu'à souhaiter au peuple cubain qu'un homme éclairé, tel le général Pinochet, vienne sauver Cuba de l'excrément communiste..."

 

Les bras m'en tombent, et j'en appelle à vous tous, qui m'avez lu jusqu'au bout (je sais, j'ai été un peu long) pour venir me dire que je n'ai pas rêvé, et que je ne suis pas le seul à être affligé par tant de haine et de virulence.

 

Un dernier mot: Il est particulièrement utile de lire la liste des liens affichés sur le blog de Labet: Alliance française contre les rouges-verts-bruns, Bas les masques socialistes et marxistes, Clandos dehors, Israël protégez-nous du mal musulman, Survie de la nation, etc..

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Amerique du sud - cuba
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages