Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 16:08

Ivo Andric a 28 ans en 1920 lorsqu'il est nommé à l'ambassade du Royaume des Serbes, des Croates et Slovènes auprès du Vatican. Ainsi va-t-il vivre de l'intérieur l'atmosphère insurrectionnelle et le chaos qui règnent en Italie, puis la montée inexorable et violente de la réaction. Il s'en fera l'écho dans "la révolution fasciste", publié à Zagreb en 1923.

 

Plus tard, deux séjours en Italie confortent Andric dans son apréhension du fascisme. Ses nouvelles affectations hors d'Italie ne l'empêcheront pas de suivre pas à pas l'expansion de la dictature mussolinienne, qu'il décrit dans six textes. Dans le dernier de ceux-ci, il évoque le cas de la Bulgarie, qui semble alors s'engager sur la voie de l'Italie fasciste.

 

On est frappés à la lecture de ces textes, inédits en français, par la finesse et la justesse de l'analyse  proposée par l'auteur.

 

(* "la naissance du facisne" par Ivo Andric. Traduit du serbo-croate par Alain Cappon. Préface de Jean-Arnault Dérens. Ed Non-Lieu, 12 euros)

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 15:19

Ce 19 avril 2013 marque pour les Polonais un bien triste anniversaire. Il y a tout juste 70 ans, en effet, les troupes nazies prenaient le ghetto de Varsovie pour mater la révolte née six mois plus tôt.

 

A cette occasion, l'Insitut polonais de la mémoire nationale vient de présenter un exemplaire original du rapport du général SS Jürgen Stroop, commandant du ghetto.

 

Ce rapport, agrémenté de photos, explique de façon précise comment se sont déroulés la destruction du ghetto et les massacres qu y ont eu lieu. Il  avait notamment servi de preuve au procès de Nuremberg.

 

Pour commémorer ce dramatique 19 avril s'est ouvert aujourd'hui à l'emplacement du ghetto le Musée d'histoire de Juifs de Pologne. La façade de de ce bâtiment représente une déchirure symbolisant l'ouverture de la Mer Rouge par Moïse.

 

Ce musée s'est donné pour vocation de remplir un devoir d'éducation et de mémoire, tout en étant un lieu ineractif d'animations culturelles.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 14:12

La crise en Grèce est l'occasion depuis quelques mois pour les néo-nazis de redresser la tête. Après avoir lancé la chasse aux étrangers, le mouvement Aube dorée s'en prend désormais, et de façon inquiétante, aux homosexuels.

 

Les responsables de la communauté gay ont dû éditer des brochures incitant les homosexuels à la plus grande prudence: "Nous sommes très attentifs quand nous marchons seuls. Nous ne marchons pas dans des rues que nous ne connaissons pas. Nous essayons de ne pas montrer notre peur. Si nous pensons être menacés, nous allons à un endroit éclairé, avec des caméras, par exemple une banque. Il faut faire comprendre que nous ne sommes pas seul, par exemple en téléphonant à quelqu'un. Il faut aussi observer les visages, les plaques d'immatriculation, tout ce qui peut aider à l'identification. Si l'on se trouve par terre, il faut se couvrir la tête".

slide_225297_956168_free.jpg

 

Ces mises en garde font écho à une affiche placardée par Aube dorée devant certains bars gays d'Athènes, avertissant "après les immigrés, c'est vous". Des premières attaques ont été enregistrées en août dernier. Le 22, une vingtaine de militants néo-nazis ont poignardé un jeune homme, qui a dû être hospitalisé.

 

Le 28 de ce même mois, à Omonia, deux motocyclistes arborant "l'uniforme" d'Aube dorée ont poursuivi et battu un couple d'homosexuels. Le 24 octobre, c'est encore deux jeunes hommes qui ont été pris à partie par un commando qui les a roués de coups de pied et de poing et leur a craché dessus.

 

Il y a quelques jours, une manifestation antifasciste dénonçant les agissements homophobes d'Aube dorée a été attaquée par une quinzaine d'hommes, dont certains étaient armés de couteaux.

 

Selon un rapport du Réseau d'enregistrement raciale, "les immigrés, les réfugiés, les Roms et les homosexuels sont les Juifs de la Grèce moderne".

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 19:25

Après des agressions répétées contre des immigrés, le mouvement néo-nazi grec Aube dorée s'en prend désormais aux homosexuels dans les rues d'Athènes. L'organisation (représentée depuis quatre mois au Parlement) prévoit également de pourchasser et d'éliminer tout ce qui n'est pas "normal". Entendez par là les handicapés, les alcooliques, les toxicomanes...

 

NONAZI-1.JPGChaque jour ou presque, dans la capitale grecque, des jeunes (et des moins jeunes) en T.shirt noir et pantalons de treillis font la chasses à ces "sous-hommes", responsables à leurs yeux de la crise.

 

Aujourd'hui, les néo-nazis d'Aube dorée ne se cachent même plus. On peut les voir distribuer librement aux homosexuels des tracts précisant "vous êtes les prochains sur la liste".

 

C'est tout aussi ouvertement et publiquement, presque en terrain favorable, que le leader d'Aube dorée, Nikolaos Michaloliakos, hurle sa xénophobie et sa haine de la différence.

  COLLAB-1.JPG

Organisée en véritable parti politique, Aube dorée s'est dotée d'une "aile verte", qui s'inspire largement des écrits d'un scientifique américain pour qui "les paranoïaques, les retardés mentaux, les schizophrènes, les porteurs de gènes viciés,les alcooliques et les toxicomanes doivent être stérilisés".

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 09:45

La presse allemande en fait ses choux gras: Vladimir Poutine, l'homme qui se compare à Roosevelt et De Gaulle, serait loin d'être le président russe propre sur lui dont il arbore le costume.

 

photo-vladimir-poutine.jpgEspion du KGB dans les années 1980, Vladimir Poutine menait, selon le journaliste Erich Schmidt-Eenbomm, une double vie. De plus, l'actuel homme fort de la Russie battait sa femme, la pauvre Lyudmila, qui s'était plainte auprès d'une amie des nombreuses infidélités de son époux.

 

Alors, je me plais à imaginer un sommet franco-russe, dans l'hypothèse où DSK aurait été élu Président de la République. A n'en pas douter, les conversations auraient été pour le moins pétillantes...

 

 

 

 

 

 

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 19:47

Les déclarations nauséabondes du ministre français de l’Intérieur Claude Guéant sur la « délinquance roumaine » n’ont pas beaucoup fait réagir les médias roumains ou les autorités. Par contre, la blague des Guignols de l’info sur « la mendicité, sport national en Roumanie » a créé un véritable scandale. Susceptibilité ou sujet trop sensible ?

 

Si elles ont été largement commentées en France, les déclarations de Claude Guéant sur la « délinquance roumaine » n’ont pas eu d’écho particulier dans les médias roumains. Pas de commentaire non plus du côté du gouvernement, mais, selon RFI, les ministres roumains des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de la Justice ont proposé dans une lettre envoyée à leurs confrères une réunion de travail sur la question dans les locaux de l’ambassade de Roumanie à Paris.

 

En revanche, les propos sur les Roumains échangés lors de l’émission les Guignols de l’info à l’occasion du match opposant la France à la Roumanie ont suscité une vague d’indignation sans précédent dans les médias roumains.

« Le sport national en Roumanie n’est pas le football, mais la mendicité », faisait-on dire aux marionnettes des commentateurs du match Jean-Michel Larqué et Thierry Roland.

 

Aussi, les grands quotidiens nationaux mais aussi des chaînes comme TV3, Antena 3 ou Realitatea TV ont-ils promptement réagi aux propos qui venaient de ridiculiser les Roumains en les traitant de « pouilleux ».

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:37
 

D’ici octobre, la Serbie et la Macédoine vont signer un accord intergouvernemental qui mettra en place un « espace Schengen balkanique ».

 

Cet accord permettra aux citoyens des deux pays de traverser leur frontière commune en se munissant uniquement de leur carte d’identité.

 

La Serbie estime que " depuis que les citoyens finlandais, estoniens et lituaniens peuvent venir avec leur carte d’identité dans notre pays, nous estimons que les Macédoniens ont le droit de venir chez nous sans passeport ".

 

Un traité allant dans ce sens devrait être signé en octobre lors du sommet qui se tiendra à Ohrid, en Macédoine.

 

Belgrade à également proposé cette idée aux autorités croates dans le but d’instaurer un "mini-espace Schengen". Pour le moment, Zagreb souhaite réfléchir à cette proposition. En effet, sa participation au projet pourrait avoir des répercussions sur sa perspective d’adhésion à l’UE.

 

Tlhierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 08:24
Le directeur artistique du Théâtre national du Kosovo, Jeton Neziraj, a été limogé. Le tort de ce dramaturge mondialement connu ? Refuser d’obéir aux injonctions des politiques... Le printemps dernier, ses autorités de tutelle lui avaient interdit de participer à un festival de théâtre à Belgrade. Les milieux du théâtre se mobilisent partout dans le monde..

 

images-copie-1.jpgCeux qui connaissent le théâtre européen sont des familiers de Jeton Neziraj. Fondateur du Centre Multimedia, son rôle avait déjà été prépondérant dans le « Voyage en Unmikistan », atelier théâtral franco-kosovar réalisé avec Daniel Lemahieu à Prishtina en 2003.

 

Ayant succédé à Teki Dervishi à la direction du Théâtre national du Kosovo, l’un des principaux éléments de la nouvelle génération du théâtre kosovar a redonné à cet établissement quelques sérieux motifs de fréquentation. Il a accueilli d’autres productions du Théâtre de Syldavie, et surtout invité Rahim Burhan, principal metteur en scène rrom de théâtre, à diriger un Tartuffe musulman qui avait fait un certain bruit, avant d’être à son tour invité à l’Atelier 212 de Belgrade, invitation que le gouvernement kosovar lui avait formellement interdit d’honorer.

 

Cet été un nouveau ministre de la Culture a pris ses fonctions. Parmi ses premières décisions, le limogeage immédiat du comité directeur et du directeur artistique de l’établissement, sans autre forme de procès.

D’un côté, on le comprend, tant Jeton Neziraj est peu enclin à brosser le politique dans le sens du poil. Mais d’un autre, c’est bien entendu inacceptable, tant ces méthodes sont éloignées de celles d’un pays civilisé.

 

 Mais Jeton Neziraj sera ainsi plus disponible pour la faire la promo de sa dernière pièce La Guerre au temps de l’amour, dont la traduction française vient de paraître aux éditions l’Espace d’un instant, d’autant plus qu’il sera en résidence à la Maison d’Europe et d’Orient à l’hiver prochain.

 

Thierry Cayol (avec le Courrier des Balkans)

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 17:02
Après plus de deux ans de boycott, le Parti socialiste albanais a décidé de faire son retour au Parlement. La défaite controversée de son chef charismatique lors des municipales dans son fief de Tirana laissait pourtant craindre le durcissement de la crise politique. Il semble que le PS tente de réintégrer le jeu politique à un moment où la majorité est fragilisée.
  

Le groupe parlementaire socialiste s’est réuni lundi pour décider des modalités de retour au Parlement, mettant ainsi fin au boycott qui a suivi les élections parlementaires de 2009, dont le PS se refusait de reconnaître le résultat officiel. Les socialistes reprennent leurs places au Parlement dans une conjoncture plutôt défavorable pour le Premier ministre Sali Berisha, quelque peu malmené par les révélations de câbles diplomatiques par Wikileaks.

 

Un des plus anciens députes socialistes, Namik Dokle, a affirmé dans les médias : « Nous visons une réforme électorale fondamentale et non des rustines de type balkanique. Si une majorité se réunit derrière cette réforme, nous voterons pour ».

 

Les réactions des dirigeants socialistes sont rares, mais dans leur ensemble, ils tiennent à expliquer les modalités des nouvelles relations qui se tissent entre la majorité démocrate au pouvoir et l’opposition socialiste. La réforme électorale ne semble pas encore être au centre de ce cadre de collaboration du moins pour le moment.

 

En revanche, la demande des Socialistes de participer à la Commission centrale des élections (KQZ) et au Collège électoral semble sur la bonne voie.

Les résultats en demi-teinte aux municipales du 8 mai dernier, l’éloignement de la perspective d’intégration européenne et les révélations de Wikileaks ont fragilisé la majorité.

 

Un des alliés du PD, le président du Parti Démocratie Sociale, Paskal Milo, a même fait savoir que la droite allait bientôt connaître quelques difficultés dans ses rangs ce qui fragilisera encore sa légitimité.

 

Il semblerait que le PS et son chef Edi Rama aient réussi à attirer l’attention sur Sali Berisha et son gouvernement dont les crises multiples font parler d’elles, même dans la presse étrangère. Le principal intérêt de l’opposition est la refonte du code électoral, pour lequel la majorité doit donner son aval.

 

La fin de cette réforme, attendue pour 2012, ne laisse pour l’opposition d’autres perspectives qu’un fort engagement politique pour faire basculer le gouvernement. La prochaine élection présidentielle prend de plus en plus l’allure d’une énième crise.

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 15:50
Sandor Kepiro, le suspect de crimes de guerre nazis le plus recherché au monde, est mort samedi dernier à Budapest à l’âge de 97 ans. Il avait été accusé de complicité de crimes de guerre, mais avait été acquitté par un tribunal de Budapest, en juillet, faute de preuves.
 

Sandor Kepiro avait été libéré le 18 juillet dernier au terme d’un procès de deux mois, « non pas sur la base d’absence d’acte criminel mais par manque de preuve », avait indiqué le juge Bela Varga dans ses conclusions.

Le parquet hongrois, qui avait requis au minimum une peine de prison ferme contre l’accusé, avait fait appel du verdict.

 

L’ancien capitaine de la gendarmerie hongroise était inculpé de complicité de crimes de guerre commis lors d’une rafle entre les 21 et 23 janvier 1942 à Novi Sad, alors annexé par la Hongrie alliée de l’Allemagne nazie. Au moins 1.200 civils, juifs et serbes, y avaient péri.

 

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Kepiro avait été condamné par contumace à 14 et 10 ans de prison. Il s’était réfugié en Autriche, puis en Argentine, où il a vécu jusqu’en 1996. Le Centre Wiesenthal l’a finalement localisé à Budapest en 2006.

 

L’accusé devait répondre personnellement de la mort de 36 personnes dont il aurait ordonné l’exécution, selon l’accusation. Juriste de formation, il a toujours clamé son innocence. « Je suis innocent, je n’ai jamais tué personne, je n’ai jamais volé quoi que ce soit, j’ai servi mon pays… », avait-il dit lors de sa dernière prise de parole.

 

Kepiro, visiblement de plus en plus faible lors du procès, n’entendait le juge qu’à l’aide d’un appareil et n’arrivait plus à maintenir sa concentration plus d’une heure. Hospitalisé depuis mi-juillet, il s’était rendu à son verdict une perfusion dans le bras.

 

L’acquittement en première instance avait provoqué le mécontentement du Centre Wiesenthal qui avait qualifié le verdict de « scandaleux ». Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté à Belgrade et à Novi Sad, répondant à l’appel de l’Association pour la mémoire de l’Holocauste, qui réclamait un nouveau procès.

 

Thierry Cayol (avec afp)

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Europe
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages