Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 14:05

Le dirigeant communiste nord-coréen Kim Jong Il est décédé samedi d'une crise cardiaque consécutive à un infarctus. Pour autant, la disparition de l'un des pires dictateurs du monde ne devrait laisser place à aucune surprise quant à la politique menée par le pays.

 

En effet, le fils de Kim Jong Il, Kim Jong Un, agé de 27 ans, est d'ores et déjà désigné comme l'unique candidat à la succession. C'est en tout cas à son initiative qu'un deuil national a été proclamé du 17 au 29 décembre.

kim-461632-jpg_312018.JPG


 

La Corée du Sud s'est déclarée en état d'alerte sitôt connue la mort du dictateur et voisin. Les deux Corées sont en effet techniquement en état de conflit armé depuis le fragile armistice qui a mis fin à la guerre de Corée.

 

Le Japon, autre pays voisin et en état de guerre froide avec la Corée du Nord, s'est lui aussi ému de la mort du dictateur. Une cellule de crise a aussitôt été mise en place à Tokyo.

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 08:45

Voilà plus d'un siècle qu'on nous serine que le communisme est un enfer, tant au plan humain qu'au plan économique. Je suis pleinement d'accord sur l'un de ces points: les droits de l'homme, qui sont bafoués dans ce qu'il reste de pays communistes, au moins autant que dans les pires dictatures fascistes.

 

Reste l'aspect économique et un constat s'impose: la Chine communiste a laissé sur place les puissances capitalistes, qui en sont aujourd'hui à la supplier de les aider à surmonter une crise que Karl Marx avait clairement prédite en son temps.

 

Alors on me rétorquera que la Chine n'est plus vraiment un pays communiste, la preuve en étant que l'on y vit comme ailleurs, qu'elle fait du commerce international et que toutes les femmes ne passent plus leur vie courbées dans les rizières.

 

Chine---encore-un-effort.gifParce que selon certains, la doctrine communiste ne saurait être autre chose qu'une planification de la misère humaine. Ne serait-elle pas au contraire une autre voie, destinée à assurer à terme le confort et le bonheur de l'homme?

 

Ce qui est certain, en tout cas, c'est que l'Europe capitaliste doit désormais et devra nécessairement négocier, voire appeler au secours un pays communiste. J'en fais d'autant mieux le constat que je ne suis pas -mais alors pas du tout- communiste, même si je suis résolument de gauche.

 

 

 

 

 

 

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 02:46

Le service de microblogues du géant du Net Sina.com est le principal équivalent chinois de Twitter, qui est censuré en Chine. Selon Sina, Sina Weibo comptait fin avril 140 millions d'utilisateurs. Ce sont donc quelque 60 millions de nouveaux membres qui ont rejoint en moins de quatre mois la «communauté» Weibo.

 

85696_des-personnes-devant-leur-ordinateur-dans-un-cafe-le-.jpgLes microblogues sont un moyen particulièrement prisé par les Chinois pour communiquer et diffuser des informations, dans un pays où la presse est strictement contrôlée par l'État. Sina Weibo a été le premier relais des internautes pour critiquer vertement les autorités après une récente collision de trains à grande vitesse qui a fait quarante morts le 23 juillet dans l'est du pays.

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 15:21

Selon le New-York Times, la dictature Nord-Coréenne aurait entrainé de jeunes hackers dont l'objectif est d'accumuler le maximum de valeurs virtuelles dans les les jeux de rôle en ligne, pour ensuite les revendre contre de l'argent réel aux joueurs Sud-Coréens, avidesd'améliorer rapidement leurs performances.

 

Les habitués de ces jeux vidéo multijoueurs ont sans doute déjà été confrontés aux "golds farmers", ces joueurs présents sur l'ensemble des serveurs, jour et nuit, dans le seul but est de s'enrichir en revendant les propriétés, points d'expérience et autres armes qu'ils acquièrent plus rapidement que les joueurs ordinaires.

 

la_coree_du_nord_se_finance_avec_les_jeux_videos.jpgPour ces joueurs sur-expérimentés, transformer de l'argent virtuel en argent réel est un jeu d'enfant. Les failles des serveurs leur donnent la possibilité de mettre en place des "bots", des agents logiciels automatiques entraînant efficacement leurs joueurs, comme des humains, et leur permettant d'accumuler rapidement des points.

 

L'argent faisant défaut en Corée du Nord, ce procédé semble avoir donné une idée au leader Kim Jong-Il: éduquer une armée de jeunes hackers destinée à prendre d'assaut les jeux en ligne Sud-Coréens.

 

Le 4 août, la police Sud-Coréenne a arrêté cinq personnes accusées d'avoir organisé une équipe de 30 joueurs. Cette équipe travaillait dans le nord de la Chine et aurait créé des logiciels exploitant les failles de serveurs de jeux en ligne.

 

Les organisateurs de cette manoeuvre auraient accumulé près de six millions de dollars dans les 18 derniers mois. 55% de cette recette était directement transférée dans les caisses du régime Nord-Coréen.

 

Le New-York Times n'a pas hésité à faire le lien entre ces flux d'argent et les aspirations du dictateur Kim Jong-Il, soupçonné de vouloir faire rentrer de l'argent par tous les moyens afin de financer un programme d'armement nucléaire.

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 16:51

Le régime birman a demandé à Aung San Suu Kyi, 66 ans, opposante et prix Nobel de la paix, dont le parti a été dissous en 2010, d'arrêter la politique. Il l'a avertie du risque qu'elle prendrait à effectuer le voyage qu'elle entend effectuer en Province.

 

Le ministre des Affaires étrangères à l'ex-Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) lui indiquant que Aun San Suu Kyi violait la loi en laissant ouvertes les portes du parti dissous et en émettant des communiqués.

 

Selon le ministre, "s'ils veulent vraiment accepter et pratiquer la démocratie efficacement, ils doivent cesser de tels actes". Il a suggéré que la Ligue se transforme en "organisation sociale".

 burma_1405253c.jpg

Le quotidien officiel du régime, New Light of Myanmar, a tenté de dissuader la "Dame de Rangoon" d'effectuer une tournée, prévue depuis plusieurs semaines. Le journal a affirmé "nous craignons que si elle effectue des voyages dans les régions du pays, cela entraine le chaos et des émeutes, comme de précédents évènements l'ont prouvé.

 

Le quotidien fait ici allusion à l'agression (sans doute orchestrée par la junte) dont Mme Suu Kyi avait été la cible, et qui avait fait une centaine de morts selon la LND (quatre seulement selon la junte).

 

Mais le prix Nobel de la paix a fait savoir qu'elle ne baisserait pas les bras. "Le peuple, c'est la politique", a-t-elle déclaré aux jeunes de la LND. "Voyager parmi les gens, ce n'est pas pour s'amuser, mais pour rester en contact avec eux". 

 

La LND avait été dissoute l'année dernière après avoir décidé de boycotter les élections législatives, les premières depuis vingt ans. Le parti avait considéré que ces élections étaient une mascarade conçue pour écarter l'opposante, qui avait été placée en résidence surveillée et libérée après le scrutin.

 

La Birmanie fut conduite d'une main de fer à partir de 1992 par le général Than Shwe, qui a passé depuis la main à son premier ministre, l'ex-général Thein Sein. De son côté, Aung San Suu Kyi avait remporté haut la main les élections de 1990 sans jamais être autorisée à exercer le pouvoir.

 

Thierry Cayol (avec cyberpresse.ca) 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 17:24

Le Conseil des ministre du Bangladesh a adopté la proposition d'amendement de la Constitution, dont l'un des articles concerne le maintien de l'Islam en tant que religion d'Etat.

 

Ce revirement surprend et inquiète les minorités religieuses du pays. En effet si 90% de la population est musulmane, 8% est hindoue. Les 2% restants regroupent les autres religions, toutes confessions confondues. 1% de la population est chrétienne, dont une moitié de catholiques.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 22:13

Fang Binxing est devenu l'ennemi public no 1 sur l'internet chinois. Il est le père de la «Grande Muraille informatique», principal outil de censure du gouvernement sur le web. Son visage est repris sur des poupées vaudous ou des parodies de jeux vidéo. On lui lance des oeufs et des chaussures lorsqu'il est invité à donner un discours. Mais Fang Binxing n'en démord pas et encaisse ces critiques comme un «sacrifice» pour son pays.

 

fang-binxing-200.jpgCe Président de l'Université des postes et télécommunications de Pékin est depuis 1998 en charge de la sécurité de l'internet en Chine. En 2003, il est devenu le «père de la Grande Muraille informatique» de Chine, que doivent escalader chaque jour les internautes téméraires pour accéder à des sites censurés par le régime.

 

"Il est le symbole de la censure de l'internet en Chine", résume le blogueur Zhou Shuguang, alias Zola. "Pour plusieurs netizens chinois (contraction de net et de citizen, les citoyens de l'internet), la censure est l'ennemi de la liberté d'expression".

 

 

Empêcher les internautes d'accéder à des sites étrangers ou nationaux aux contenus politiquement délicats, telle est la mission de Fang Binxing. Ainsi, tout ce qui concerne le Prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, le mouvement spirituel Falun Gong ou l'emprisonnement d'Ai Weiwei reste inaccessible.

 

Mais la Muraille n'est pas étanche... "Contourner le mur est très facile", dit Zola, qui ajoute "Plusieurs personnes ont un VPN (compte personnel virtuel), un service payant, ou utilisent des outils gratuits pour éviter le mur". D'ailleurs, même Fang Binxing dit posséder au moins six types de VPN "pour déterminer ce qui peut et ne peut pas être accessible en Chine", a-t-il déclaré en février au journal Global Times, propriété d'État.

 

Dernièrement, Fang Binxing a affirmé sans rire que ce n'est pas la censure qui est responsable des difficultés croissantes d'accès à l'internet, mais les fournisseurs d'accès. "Ceux-ci ont des frais quand leurs usagers vont sur des sites à l'extérieur du pays. Cela les pousse à décourager les usagers de visiter ces sites", a-t-il dit.

 

 

La côte de popularité de Fang Ninxing est, on s'en doute, plutôt faible chez les blogueurs. En décembre, lorsqu'il a voulu ouvrir un compte sur Sina Weibo (l'équivalent chinois de Twitter), la colère des internautes l'a contraint à le fermer après quelques heures. Le 19 mai, à l'Université Wuhan, quatre étudiants l'ont attaqué avec des oeufs et... des chaussures, comme l'avait fait le journaliste Mountazer al-Zaïdi contre le président George W. Bush à Bagdad en 2009. À l'instar du journaliste irakien, l'un des étudiants qui a lancé les chaussures, connu sous le pseudonyme de @hanunyi, est devenu un héros du web chinois.

 

 

Sur son site, un blogueur pékinois, Hong Bo, affiche une poupée vaudou avec la tête de Fang Bixing. D'autres internautes ont parodié le jeu populaire Angry Birds en créant Angry Shoes (Chaussures fâchées), où des chaussures ont remplacé les oiseaux comme projectiles lancés contre des têtes de l'ennemi public N°1...

 

TC (avec cyberpresse.ca)

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Asie
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 17:17

La Chine compte environ 450 millions d'internautes, dont 60% ont moins de 23 ans. De quoi s'inquiéter, surtout si l'on considère que 25 millions de ces fanas de la toile sont de véritables "accros", au point que le pouvoir chinois y voit rien moins qu'une "maladie mentale".

 

C'est l'armée populaire de Chine qui a été désignée pour prendre en mains la "réadaptation" de ces patients d'un nouveau genre.

 

Dans une base militaire de Pekin, le directeur explique "nos entrainements les contraignent à se disipliner. On leur donne de bonnes habitudes. Ils peuvent apprendre l'esprit d'équipe et à mieux communiquer avec les autres.

 

Un millier de jeunes internautes sont ainsi pris en charge chaque année et les responsables se targuent d'un "taux de guérison" de 70%.

 

Au programme de ces sessions salvatrices: marche au pas, parcours du combattant et soutien psychologique. "Habitués à une vie facile, ils n'ont jamais connu ce genres de conditions. Alors, ça les fatigue", explique un responsable des soins.

 

Le programme de rééducation est allé jusqu'au recours à des électrochocs. Mais, lan dernier, un adolescent est mort des suites de cette médecine dure, et les méthodes brutales ont été interdites.

 

Cette caserne est directement gérée par l'armée, mais l'on compte environ 400 cliniques privées spécialisées à travers le pays. Le marché, très lucratif, est très prisé et traitement est coûteux. On estime qu'il faut compter 1000€ pour une cure de désintoxication.

 

Un adlescent de 16 ans raconte: "Les jeux vidéo étaient comme un refuge. Je fuyais mes responsabilités et c'est pour cela que j'allais au cyber-café. Ici, j'apprends à faire face aux réalités". Un autre, présent depuis plus d'un mois dans le centre, concède "au début, je le prenais très mal".

 

Tao Ran, un directeur de centre, explique "nous leur montrons que leur addiction est souvent liée à des problèmes familiaux. De fait, au pays où la loi limite le nombre des naissances à une par foyer, les "petits empereurs sont souvent des enfants gâtés. Ils passent de très longues heures sur Internet, généralement pour jouer en ligne En une année seulement, le nombre de joueurs a augmenté de 38%.

 

Reste à savoir si le redressement militaire est la meilleure des solutions. Peut-être des thérapies "normales", avec des médecins civils et sans le côté dictatorial des pratiques usitées apporteraient-elles des résultats tout aussi positifs.

 

 

Thierry Cayol

 

  

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Asie
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 16:25

Un site web vient d'être mis en ligne au Vietnam pour y "enterrer" les défunts et les honorer.

 

Le village virtuel des morts offre plusieurs options : Le cimetière des héros morts pour la patrie, le cimetière historique, le cimetière religieux et d'autres pouvant accueillir des étrangers, des animaux et même des amours...

 

Entièrement gratuit, le cimetière@ permettra aux internautes de visiter les tombes de leur choix et d'en bâtir de nouvelles en choisissant parmi des modèles proposés ou en construisant leur propre édifice.

 

Si elles ne sont pas rélles, les tombes entreposées subiront néanmoins l'érosion du temps, en changeant de couleur par exemple Au pied de chacune de ces tombes virtuelles, les internautes pourront laisser un mot ou un message en l'honneur du défunt

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Asie
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 11:21

Le vice-président permanent vietnamien des affaires étrangères, Pham Binh Minh, a révélé lors de la 16e session du Conseil des Droits de l'Homme (CDL)à Genève que  son pays déposerait sa candidature au CDL pour le mandat 2013-2016.

 

Il a précisé que le Vietnam a enregistré des réalisations remarquables dans le développement, la garantie de la sécurité sociale, le refus de la pauvreté, l'éducation et la santé permettant à la population de bénéficier pleinement des Droits de l'Homme.

 

C'est la raison pour laquelle, a-t-il expliqué, le Vietnam souhaite devenir membre du CDL. "Le Vietnam assumera dignement sa fonction de membre du CDL, contribuera positivement à son oeuvre commune pour un monde de paix de prospérité et d'équité", a assuré Pham Binh Minh.

 

Officiellement ouverte le 28 février dernier, la 16e session du CDL s'achèvera le 25 mars. Elle a accueilli 24 pays.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Asie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages