Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 11:43

J'imagine d'ici vos mines angoissées. "comment se fait-ce?", devez-vous vous demander, "nous n'avons pas eu nos petites coquineries hier soir!"... Mea culpa. Je devais avoir l'esprit ailleurs, et j'ai complètement oublié votre feuilleton favori. C'est d'autant plus dommage que c'est le dernier épisode de la série (rassurez-vous, je vous prépare une nouvelle série pour les jours qui viennent, une sorte de sottisier des lois).

 

Aujourd'hui, c'est de contraception et d'avortement que je vais vous entretenir. Saviez vous que la taille des préservatifs et variable selon l'endroit où vous vivez?

 

En Asie, il vous faut compter dans les 14cm contre 17 en Europe et 19 en Amérique. L'histoire ne dit pas combien mesurent les préservatifs africains...

 

Dans l'Antiquité romaine, on pensait que l'eau froide tuait les spermatozoïdes. Aussi, après chaque rapport sexuel, une esclave donnait-elle un bain vaginal à sa maîtresse.

 

Toujours dans l'Antiquité, mais chez les Syriens, les femmes mettaient une éponge imbibée de vinaigre au fond de leur vagin pour êtres sûres de ne pas se retrouver enceintes.

 

Au XIXe siècle, on pouvait acheter des préservatifs garantis cinq ans. Après chaque usage, ils devaient être lavés, talqués et roulés jusqu'a la prochaine utilisation.

 

Jusqu'aux années 1960, date de la mise sur le marché de la pilule, le moyen de contraception le plus répandu chez les jeunes américaines était la douche

 vaginale au Coca-Cola.

 

En Chine enfin, il existe toujours un métier un peu bizarre: contrôleur de règles. Afin de lutter contres les naissances trop nombreuses , ces contrôleurs, envoyés spéciaux des comités de contrôle des naissances, vérifient les règles des Chinoises. Et si une femme est enceinte, leur mission est de la conduire à l'hôpital pour se faire avorter.

 

Et voilà, c'en est fini des petites coquinereies de Thierry, qui vous auront accompagnés durant quinze jours.

 

Comme promis, je reviens bientôt pour vous distraire, avec un sottisier des lois de derrière les fagots.

 

Ciao!

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 00:17

Bonsoir! Les enfants sont couchés? Alors allons-y pour cet avant dernier volet des petites coquineries de Thierry, où nous allons parler de la pudibonderie et du baiser.

 

Saviez-vous qu'à l'époque victorienne, il était très mal vu d'offrir à une dame de la bourgeoisie une cuisse de volaille? Ce morceau était en effet considéré comme un symbole sexuel (et ne me dites pas que vous n'y avez jamais songé...)

 

La pudibonderie a toujours existé. Ainsi, au XVIe siècle, les médecins accoucheurs devaient entrer dans les chambres à quatre pattes, afin que les femmes enceintes ne voient pas leur visage (surtout s'ils étaient laids. Cela risquait d'avoir des conséquences pour l'enfant à naître).

 

Jusque dans les années 1920, les jeunes filles à qui l'on enseignait l'alphabet ne devaient surtout pas prononcer la lettre Q.

 

Et aux Etats Unis, dans les années 40 encore, la censure cinématographique imposait que les chambres aient deux lits séparés, même si le couple mis en scène était marié. Et dans le cas de scènes d'un érotisme farouche (un simple baiser), l'acteur devait garder un pied par terre. Revisionnez les films d'Hitchcock et ses contemporains, c'est flagrant.

 

Dans l'antiquité romaine, le baiser avait une signification quelque peu hallucinante. L'homme n'embrassait pas sa femme par amour ni tendresse, mais pour vérifier qu'elle n'avait pas bu de vin, boisson strictement interdite aux femmes.

 

Quelques petites données intéressantes sur le baiser, pour finir: Sachez qu'un baiser bien tourné active 12 muscles des lèvres et 19 de la langue. Et appprenez que, chaque seconde, 866.055 (on ne saurait être plus précis)personnes s'embrassent dans le monde. Chiffre officiel mais génant. En effet, 866.055 est un nombre impair. Or, normalement, il faut être deux pour s'embrasser. Que celui qui s'embrasse tout seul lève le doigt!

 

A demain pour les dernières Petites Coquineries de Thierry.

 

Thierry Cayol

 

 

 

 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 23:34

Pour ce douzième volet (un des derniers, hélas) des "petites coquineries de Thierry", j'ai décidé de vous emmener faire un petit tour du côté du courrier du coeur.

 

On raconte qu'un jeune Chinois écrivit plus 700 lettres d'amour à l'élue de son coeur, lui demandant de l'épouser. La belle a fini par dire oui... au facteur!

 

Une femme dont le mari avait un étrange penchant pour les menstrues lui adressait des lettre d'amour, enflammées certes, mais surtout écrites avec du sang de ses règles...

 

Nous n'irons pas plus loin pour ce soir, mais il le faut bien si nous voulons en garder un peu de côté pour les prochains jours.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 22:11
Bienvenue pour partager ce onzième volet de notre petit voyage au coeur de la sexualité. Ce soir, c'est de pornographie et de voyeurisme que je vais vous entretenir.

 

Pour éveiller l'appêtit de ses maîtresses, le roi François 1er les emmenait en promenade dans la forêt de Saint-Germain afin de leur faire admirer des cerfs en rut.

 

Au Moyen Age, on était très soucieux de la pudeur des femmes, quel que soit le crime qu'elles aient commis. C'est pourquoi elles n'étaient pas pendues, afin que nul ne vienne en cachette jeter un coup d'oeil sous leurs jupes.

 

Connaissez-vous Shigeo Touda? Non? Et bien sachez que ce respectable vieux monsieur de 76 ans est l'un des acteurs porno les plus célèbres du Japon, avec pas moins de 350 films à son actif.

 

Saviez-vous également que, dans les années 80, les sex shops étaient plus nombreux que les McDonald's?

 

Enfin, pour que les momies ne s'ennuient pas, les Egyptiens déposaient sur leurs tombes des papyrus pornographiques!

 

A demain pour de nouvelles coquineries!!!

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 01:45

Pour fêter dignement ce dixième épisode des "petites coquineries de Thierry", j'ai décidé ce soir d'aborder avec mes plus fidèles lecteurs trois thèmes pour le prix d'un. Oui, vous avez bien lu: trois pour le prix d'un.

 

C'est ainsi que nous nous poserons la question de savoir si le sado-masochisme est une pratique excentrique, puis nous nous pencherons (si j'ose dire) sur le coït anal et enfin, je vous enmènerai sur le terrain (glissant) des fluides corporels et des fantaisies sexuelles.

 

Apprenez tout d'abord que, dans l'Antiquité, certains médecins préconisaient la flagellation suivie d'un bain froid comme remède radical contre l'impuissance.

 

Autres temps, autres moeurs. Dans le domaine du sadisme, il existe une catégorie de personnes appelées "épinglophiles", qui ne jouissent qu'après avoir planté des aiguilles dans la poitrine de leur partenaire. Des prostituées se sont même spécialisées dans ce type de services, moyennant une somme rondelette.

 

Un mot de sodomie à présent, si vous le voulez bien. Aux USA, dans certains états comme le Nevada, la sodomie était jadis (jusque dans les années 50-60 tout de même), un crime passible de la peine de mort.

 

Dans le même domaine, une enquête menée en France par l'Inserm, l'ANRS et l'Inod en 2007 a montré que 37% des femmes et 45% des des hommes (hétérosexuels) avaient pratiqué une pénétration anale au moins une fois dans leur vie.

 

Et, toujours en France, un homme a été condamné pour viol conjugal pour avoir introduit un doigt dans l'anus de sa femme pendant que celle-ci dormait.

 

Finissons ce petit tour d'horizon avec ces fameux fluides corporels et autres fantaisies sexuelles.

 

Louis XIV adorait paraît-il, faire l'amour avec des femmes indisposées et soutenait qu'il n'y avait de meilleur aphrodisiaque que les menstrues.

 

Plus loin dans le temps, au Moyen-Age, on soignait la peste et les furoncles avec du sang de femmes indisposées. Et pour en finir avec les femmes, celles que l'on appelle "femmes fontaines" ont cette particularité d'expulser , durant un coït, jusqu'à 50 ml d'un liquide inodore et sans saveur, dont, pour l'instant, les scientifiques ignorent la provenance

Achevons notre promenade en compagnie des spermatozoïdes. Saviez-vous qu'à chaque éjaculation une verge d'homme en expulse deux à six ml. Parfois même, en cas d'hyperspermie, cette quantité peut atteindre les 10 ml. Quand à leur vitesse "de croisière vaginale" elle est estimée à 45 km/h.

 

A demain pour de nouvelles coquineries!

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 21:53

Bonsoir et bienvenue à votre rendez-vous quotidien des Petites Coquineries de Thierry. Ce soir, c'est de perversions que je vais vous parler. Des perversions beaucoup plus courantes qu'on ne pourrait le croire...

 

En 1948, un rapport sur la sexualité des Américains a démontré que pas moins de 65% des habitants de la campagne entretenaient des rapports intimes avec des animaux.

 

Connus pour leur sexualité débridée, les Grecs ne sont pas les derniers à s'illustrer en la matière. Il apparaît en effet que dans le village de Douneïka, la tradition voulait que l'initiation à la sexualité soit une affaire de (bijoux de) famille.

 

Ainsi, les jeunes filles étaient dépucelées par leur père ou leur oncle, afin que la nuit de noces ne soit pas trop douloureuse.De leur côté, les jeunes garçons étaient sodomisés. Les Grecs croyaient dur comme fer que cette initiation les rendrait plus doux avec leurs épouses.

 

On raconte également que les Egyptiens avaient peur que les embaumeurs ne violent leurs épouses décédées. Aussi conservaient-ils les cadavres à domicile jusqu'à ce que ceux-ci soient en état de décomposition avancée.

 

 

Au Maroc, le Sultan Moulay Ismail, en signe de faveur spéciale, envoyait ses excréments aux femmes de son harem

 

Enfin, un psychologue du XIXe siècle rapportait dans une très sérieuse étude que l'un de ses patients fétichiste volait des petites culottes souillées et les étalait sur son oreiller pour s'endormir dans l'odeur d'urine.

 

A demain pour de nouvelles coquineries!

 

Thierry Cayol

 

 

 


 

 

 

 

 


 


Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 23:27

Bonsoir et merci de votre fidélité à cette rubrique. Souvenez-vous, depuis une dizaine de jours, nous avons successivement évoqué la prostitution, les aphrodisiaques, l'infidélité,les bizarreries anatomiques, la petite gâterie, les pratiques sexuelles, l'homosexualité et les plaisirs solitaires. Ce soir, c'est plus pudiquement de chasteté que je vais vous entretenir.

 

On raconte en Chine que l'Impératrice Wu Hu, à l'appêtit sexuel redoutable, obligeait les dignitaires qui venaient la voir à lui pratiquer un cunnilingus en signe de soumission.

 

Vous l'ignorez sans doute mais, au XVIe  siècle, les églises étaient un lieu de rencontres pour les couples adultères. On y organisait ce que nous appellerons des partouzes et des viols collectifs (parfois suivis de meurtres) y étaient commis.

 

Enfin, un siècle plus tard, les nobles avaient une pratique orgiaque courante. Ils se réunissaient dans un carrosse et s'y livraient aux plaisirs de la chair. On raconte que les mouvements de la voiture en marche attisaient le désir des participants

 

Bonne nuit et à demain pour de nouvelles coquineries!

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 22:13
Heureux de vous savoir désormais fidèles aux petites coquineries quotidiennes. Notre petite encyclopédie commence à s'étoffer et, pour  aller encore de l'avant, je vous propose ce soir de parler des plaisirs solitaires et de tout ce qu'ils peuvent avoir de singulier.

 

Savez-vous, par exemple, qu'il y a longtemps, au Japon, des concours d'érection étaient organisés? Les jeunes gens devaient maintenir leur "bandaison" (comme aurait dit Brassens) le plus longtemps possible, en se caressant mais sans éjaculer. Ces joutes sexuelles avaient pour but de renforcer l'esprit guerrier des concurents.

 

Au XVIe siècle, de nombreux médecins pensaient que la masturbation permettait un allongement du pénis. Une croyance bien ancrée et qui a traversé les siècles dans certaines civilisations.

 

Mais tout décor a son envers, et un sexologue allemand dénommé Krafft-Ebing avait pour sa part la conviction que la masturbation pouvait rendre bi-sexuel.

 

Dans le même esprit, dans la stricte Angleterre du XIXe siècle, on prohiba les bidets français pour être sûr que les britanniques ne seraient pas enclines à se caresser.

 

En 1887, la masturbation était très mal vue. Aussi un petit bricoleur inventa-t-il une sonnerie prévenant les parents lorsque leur enfant avait une érection

 

Plus près de nous, dans le Milan des années 90,et pour réclamer le droit à l'amour, trois détenus se réfugièrent sur les toîts de leur prison et se masturbèrent durant quatre jours et quatre nuits, face à d'imposantes forces de l'ordre.

 

Enfin, une étude australienne réalisée en 2003 démontra que les hommes qui éjaculaient plus de cinq fois par semaine durant leur jeunesse avaient des chances réduites d'avoir un cancer une fois parvenus à l'age adulte.

 

A demain pour de nouvelles coquineries!

 

Thierry Cayol  

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 23:08

Bonsoir et bienvenue à tous à votre rendez-vous quotidien des "petites coquineries de Thierry". Ce soir, nos pas vont nous mener vers un sujet aussi répandu que tabou:  l'homosexualité.

 

Figurez-vous par exemple qu'en Thaïlande, l'armée a mené une très sérieuse enquête qui a démontré que 16% des soldats thaïlandais ont eu ou ont des relations homosexuelles.

 

Chez les Mayas, l'homosexualité était quasiment imposée aux jeunes gens non encore mariés, et donc interdits de relations avec les femmes, et à qui on fournissait des esclaves homosexuels pour assouvir leurs pulsions.

 

Enfin, au XIXe siècle, les travestis fabriquaient de faux seins en faisant bouillir du mou de porc qu'ils découpaient ensuite dans la forme d'un sein

 

C'est tout pour aujourd'hui! Bonne nuit, et à demain pour de nouvelles coquineries

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 20:42

C'est la fin du week-end et, comme vous avez été sages, ce n'est pas une mais deux coquineries que je vous propose. nous parlerons d'abord de la "petite gâterie", puis nous partirons à la découverte de pratiques et détails...surprenants!

 

La gâterie d'abord. Savez-vous qu'aux Etats-Unis, la fellation n'est autorisée que dans six états? Et la "pipe cambodgienne", vous connaissez? Non? Alors apprenez que c'est une fellation réalisée avec du thé chaud dans la bouche.

 

Toujours la fellation... Ce n'était guère le plat préféré des Babyloniennes. Elles risquaient en effet d'avoir les yeux crevés si elles endommageaient le sexe d'un homme.

 

Et pour en finir avec ce châpitre ô combien bucal, sachez qu'au bagne de Cayenne, las de se masturber, les plus souples des prisonniers s'occupaient eux mêmes de leur sexe...

 

Venons en à présent aux pratiques sexuelles "originales". Par exemple, en 1819 à Paris, un fétichiste terrorisa la bourgeoisie en piquant les fesses de ces dames avec une épingle. Et, c'est résolument authentique, un armurier s'inspira de cette habitude pour inventer le protège-fesses.

 

Dans la culture niponne, une légère claudication est très excitante. C'est ainsi que, pour séduire, les jeunes filles apprenaient à boiter.

 

D'après un explorateur britannique du XIXe, en Somalie, les hommes alignaient les femmes côte à côte et choisissaient pour épouse celle dont les fesses dépassaient.

 

Enfin, et c'est toujours de la plus haute véracité, les étudiantes japonaises arrondissent leurs fins de mois en vendant leurs petites culottes souillées dans les sex-shops. Très recherchés et très "prisés", ces dessous peuvent même se trouver aujourd'hui dans des distributeurs automatiques.

 

A demain pour de nouvelles coquineries !

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans coquineries
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages