Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 08:22

Que les choses soient claires: je ne suis pas un adepte de la "fumette", ni de cette race de snobinards qui jugent "trop cooooool" de se rouler un joint entre amis. Pour être plus clair encore, je ne nie pas avoir, à l'adolescence -c'est à dire, en ce qui me concerne, à la fin des années 70- avoir tiré sur un pétard, moins par réel plaisir, mais parce que c'était interdit (retenez-bien cette phrase, elle a toute son importance).

 

cannabis_referendum.jpg

 

Aussi feutré qu'il soit, le débat ne cesse d'alimenter les conversations. Faut-il dépénaliser, voire légaliser la vente et l'usage du cannabis et, accessoirement de sa soeur jumelle, la marijuana, "l'herbe".

 

Ne nous y trompons pas et apprenons à lire entre les lignes: dépénaliser équivaudrait à dispenser de peine les usagers du "shit". Légaliser reviendrait à accepter la vente de ce produit par des commerçants agréés.

 

Pour ce qui me concerne, et après avoir, en tant que journaliste à Marseille, jugé des arguments des uns et des autres, je suis -cela va sans doute en décevoir plus d'un-, un farouche partisan de la légalisation.

 

Pourquoi ? Je vois d'ici affluer vos questions... Et bien tout simplement parce que les arguments avancés par les adversaires de la légalisation sont éculés, et je vais m'efforcer d'y répondre

 

On nous dit en premier lieu que le cannabis n'est pas ce qui se fait de mieux pour la santé. Soit. Mais il nous faudrait alors en toute logique, preuves scientifiques à l'appui (elles ne manquent pas) commencer par interdire le tabac et l'alcool, éminement plus dangereux que le cannabis. En un mot, il faudrait pro-hi-ber. Et l'on a vu ce que la prohibition a engendré en Amérique au siècle dernier.

 

On nous rétorque aussi que la légalisation des drogues "douces" (cannabis et marijuana) serait une porte ouverte vers d'autres substances beaucoup plus dangereuses comme l'héroïne ou la cocaïne. Faux ! Dans de nombreux ouvrages scientifiques, il est démontré que le cannabis n'est en aucune façon l'antichambre de l'héroïne.

 

Ainsi, le réputé sociologue Patrick Peretti-Waatel en est-il arrivé à la conclusion que "si 99% des héroïnomanes ont fumé du cannabis, seuls 1% des fumeurs de joints ont expérimenté l'héroïne".

 

On vient aussi nous dire que la légalisation du cannabis attirerait de nouveaux toxicomanes. J'ose affirmer le contraire. Ce qui plait, ce qui attire l'adolescent vers les drogues est précisément le fait qu'elles sont interdites. Je n'apprendrai rien à personne en affirmant qu'un interdit perd tout son charme s'il ne l'est plus (interdit).

 

Il y a ceux, aussi, qui nous bercent avec leurs théories vaseuses selon lesquelles légaliser=inciter. Je voudrais sur ce point me baser sur un phénomène on ne peut plus d'actualité: le mariage des homosexuels. Y aura-t-il parmi vous quelqu'un d'assez benêt pour imaginer que la légitimation des couples homosexuels incitera des hétéros à devenir homos "parce que c'est légal" ?

 

Du vent. Les arguments éculés des adversaires acharnés de la légalisation ne sont que du vent. J'ai précisé plus haut que j'avais passé la plus grande partie de ma carrière journalistique à Marseille. Cette ville où l'on feint aujourd'hui de s'étonner à chaque fois que l'on relève le cadavre d'un jeune tombé sous les balles d'une arme de guerre.

 

Ne nous voilons pas la face. La guerre qui décime aujourd'hui les cités des quartiers nord de Marseille est essentiellement dûe à la rivalité qui oppose des bandes de trafiquants de cannabis. Et si une économie parrallèle s'est mise en place à coups de Kalachnikov, le meilleur moyen de l'anéantir est de priver les protagonistes de leur pouvoir de destruction.

 

Sans compter qu'ainsi, l'argent de la drogue, comme celui de l'alcool ou du tabac actuellement, ira directement dans les caisses de l'Etat, sans passer par la case "banlieues".

 

Nos politiques sont frileux face à ce débat ? Ouvrons-le à leur place ! Je compte sur chacun d'entre vous pour apporter sa contribution.

 

Thierry Cayol 

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 22:43

Madame Bernadette Chirac s'est récemment rendue à Montélimar, dans la Drôme, pour recueillir 10.000 euros récoltés par l'antenne locale de l'association "pièces jaunes", que préside l'épouse de l'ancien président.

 179379-david-douillet-et-bernadette-chirac-637x0-3.jpg

Dix-mille euros, c'est beaucoup. Un grand succès pour les enfants de Montélimar, qui étaient remplis de joie en se disant qu'ils allaient contribuer au bien-être de leurs copains hospitalisés.

 

Emouvant, le tableau? Hélas non. Plutôt sordide. En effet, la visite de Bernadette Chirac, qui était accompagnée d'un entourage de 130 (!) personnes, a coûté à la municipalité de Montélimar la bagatelle de 80.000 euros soit huit fois plus que le montant de la somme réunie...

 

Et ce n'est pas tout. L'hébergement de Bernadette et de ses accompagnateurs, ainsi que les frais de restaurant, ont été pris en charge par... l'association "pièces jaunes"!

 

Merci les enfants. Vous avez été très généreux...

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 01:49

La Cité des livres organise le mardi 22 novembre à 18h30 un débat avec Jean-Marie Le Guen, député PS de Paris et médecin, autour du livre "Sauvons la santé...avant qu'il ne soit trop tard" (ed. du Moment).

 

Ce débat, suivi d'une séance de dédicaces, se déroulera à la Fondation Jean Jaurès, Paris 9e (entrée par la rue des Martyrs. Appuyer sur n'importe quelle touche du digicode).

 

Il est recommandé de réserver sa place à l'adresse à l'adresse citedeslivres@gmail.com

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 02:06
 
La raffinerie LyondellBasell  de Berre redémarrera juste pour 2 mois lundi, puis elle sera placée sous "cocon", le temps que des groupes d'études examinent son éventuel redémarrage. Pour le personnel, un plan social d'emploi est lancé jusqu'en juillet 2016.
  

Les "LyondellBasell" ont sauvé la partie sociale pour tous les salariés du site, mais pas la raffinerie de Berre. Voilà, en résumé, le bilan des 10 jours de grève et de blocage : la direction de LyondellBasell voulait fermer rapidement la raffinerie, elle a finalement accordé un sursis de 2 ans avec sa mise sous "cocon" le temps que des groupes de travail examinent une suite possible.

 

Et puis,surtout, le personnel est protégé par un plan social pour l'emploi jusqu'en juillet 2016. Un plan global qui concerne tous les salariés, y compris les 1 200 employés des 7 unités chimiques, en plus des 370 raffineurs.
Dans l'immédiat il n'y aura pas de suppression de poste jusqu'en mars prochain et, ensuite, pour les raffineurs, il y aura des licenciements.

 

Des négociations doivent préciser combien d'emplois peuvent être maintenus pour la surveillance de la raffinerie et combien de reclassements dans le site ou de départs à la retraite accordés.


Les 600 salariés présents à l'assemblée générale ont voté la levée du blocage de la raffinerie et des autres unités de Berre et de Fos : succès en demi-teinte pour la plupart, qui retiennent le plan social mais ne croient pas trop à l'avenir de la raffinerie.  

 

 

Eric Besson, Ministre de l'Industrie, a demandé également  à LyondellBasell de présenter dans les meilleurs délais un programme clair d'investissements pour assurer la pérennité de l'activité du site pétrochimique.
 
TC
Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 09:58

Tandis que seize "super-riches" français se sont dits prêts à verser une contribuation exceptionnelle pour aider à boucher les déficits et éponger la dette du pays, les trois milliardaires que compte Marseille ont fait savoir qu'ils ne se sentaient pas le moins du monde concernés par la proposition.

 

Le roi du pastis, Patrick Ricard (dont la fortune est estimée à 2,6 milliards d'euros), a fait valoir qu'il appartenait au "Premier cercle" de l'UMP. C'est à dire qu'il est de ceux qui investissent le plus dans l'avenir présidentiel de Nicolas Sarkozy. Et comme on ne peut pas donner à tout le monde...

 

Même veto de la part de l'armateur Jacques Saadé (2 milliards d'euros) et du grand-maître de la malbouffe Pierre Bellon (2,16 milliards d'euros), qui n'entendent pas participer à l'effort de solidarité.

 

On ne cesse de vous le répéter: Marseille est une ville sinistrée. Mais par le haut...

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:59

En annonçant qu'il préconisait un retour de l'instruction civique à l'ancienne, le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a, passez-moi l'expression, fait tout faux.

 

Les plus de 40 ans se souviennent certainement de ces cours insipides d'instruction civique où l'on nous faisait inlassablement réciter des proverbes ou apprendre par coeur la Marseillaise (dont les paroles guerrières et sanguinaires sont loin d'être à l'honneur de la France).

 

Luc Chatel veut apprendre la morale à nos gamins. Sans doute y voit-il un bon moyen d'enrayer la délinquance. Mais soyons sérieux! Ce n'est pas parce qu'il aura appris que "bien mal acquis ne profite jamais" ou que "l'argent ne fait pas le bonheur" qu'un ado rechignera à voler.

 

Réinstaurer un apprentissage des règles de vie en société me semble en revanche une chose souhaitable. Mais d'une toute autre manière. Pourquoi, par exemple, ne pas imaginer des discussions, plutôt que des cours magistraux, autour des problèmes d'actualité?

 

On pourrait également envisager une approche du Droit, en faisant intervenir dans les classes des policiers, des avocats, des éducateurs, venus expliquer les règles fondamentales de la vie sociale et la nécessité de faire obstacle à ceux qui les transgressent.

 

Luc Chatel veut aussi restaurer le port de l'uniforme à l'école. Et là, au risque de surprendre, je suis en plein accord avec lui. Car l'uniforme n'est pas, comme d'aucuns le prétendent, le symbole d'une "militarisation de l'école", mais bien au contraire un gage d'égalité.

 

Il suffit de considérer le nombre d'enfants qui sont rackettés de nos jours parce qu'ils portent des vêtements ou des sacs de marque. L'uniforme peut être un moyen de gommer les différences sociales et d'enrayer une certaine forme de délinquance.

 

Voilà pourquoi je suis ulcéré lorsque j'entends des enseignants prétendument de gauche et soucieux d'égalité hurler leur colère en parlant de propositions réactionnaires. Mais que font-ils au juste, ces maîtres à penser plus qu'à apprendre, pour enrayer les inégalités et pour lutter contre cette plaie qu'est la délinquance juvénile?

 

N'ont-ils pas l'impression, ces mêmes enseignants, de s'écarter un peu plus chaque jour de leur mission et des règles sacrées de l'Ecole de la République?

Comme la Nation tout entière, je m'estime en droit d'attendre d'eux une véritable réflexion. Tout comme j'appelle de mes voeux une refonte totale de l'Education Nationale.

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 05:56

A la fin du mois de juin, 280 caravanes et leurs occupants étaient installés sur le parking du parc des expositions d'Avignon et étaient menacés d'expulsion par le maire UMP Marie-Josée Roig.

 

Celle-ci a interpellé le préfet du Vaucluse, François Burdeyron, pour le "renvoyer à ses obligations". Selon elle, le préfet avait la charge de trouver le plus vite possible un autre lieu pour accueillir les Gitans.

 

Mais le préfet ne l'a pas entendu de cette oreille. Estimant que la Communauté d'agglomération du Grand-Avignon (que préside Mme Roig) ne s'était pas soumise à certaines obligations depuis 2003, M.Burdeyron a pris "une mesure juridique pour imposer au Grand-Avignon la mise en oeuvre du schéma départemental d'accueil des gens du voyage".

 

Ce schéma prévoit une aire de grand passage pouvant accueillir 200 caravanes. Et toc!

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 02:15

Comme il le fait chaque année, le magazine Challenges vient de publier la liste des 500 plus grandes fortunes de France. J'ai eu beau la lire et la relire, je n'y ai pas trouvé mon nom (peut-être l'année prochaine?). Les chiffres mentionnés vont sans doute donner le vertige à certains. Pour ma part, et lorsque je pense aux millions de Français qui survivent plus qu'il ne vivent, cela me donne plutôt la nausée...

 

1) - Bernard Arnault (21,24 milliards d'euros)

Il est l'actionnaire principal du groupe de luxe LVMH (Dior, Vuitton, Moët et Chandon...)

 

2) - Gérard Mulliez (21 milliards d'euros)

Le fondateur d'Auchan appartient à une association de 500 membres de sa famille (AFM) installées dans le Nord et en Belgique. Cette famille détient notamment Lerroy-Merlin, Décathlon, 3 Suisses, Kiloutou...

 

3) - Lilliane Bettencourt (17,5 milliards d'euros)

La très convoitée héritière du groupe L'Oréal a vu sa fortune augmenter de 50% en deux ans

 

4) - Bertrand Puech (12,2 milliards d'euros)

L'héritier d'Hermès a, lui aussi, vu sa fortune faire un bond (+43,53 par rapport à 2010)

 

5) - François Pinault (8,1 milliards d'euros)

Il est le fondateur du groupe PPR (Yves Saint-Laurent, La Redoute, Fnac, Puma...). Sa fortune a augmenté de 30,65% en un an

 

6) - Serge Dassault (7,5 milliards d'euros)

L'ancien maire de Corbeil-Essonnes, aujourd'hui sénateur UMP, est surtout l'héritier du groupe fondé par papa Marcel. Il est aussi président de la Socpresse (société éditrice du Figaro)

 

7) - Margarita Louis-Dreyfus (6,6 milliards d'euros)

Depuis le décès de son époux Robert, elle détient le groupe Louis-Dreyfus (Neuf Cegetel, Adidas...). Elle est aussi la principale actionnaire de l'Olympique de Marseille et actionnaire du Standard de Liège.

 

8) - Pierre Castel (4,5 milliards d'euros)

Il est le fondateur du groupe qui porte son nom et est l'un des principaux producteurs de vin au monde (avec LVMH et Pernod-Ricard)

     Il est ex-aequo avec

8) - Alain et Gérard Wertheimer, petits-fils et héritiers de Coco Chanel

 

10) - Vincent Bolloré (3,8 milliards d'euros)

Fondateur du groupe qui porte son nom, il intervient dans divers secteurs, comme les médias (Direct8, Direct Star), les transports, l'industrie, l'énergie...

 

Thierry Cayol (0,000 et quelques milliards d'euros) 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 00:47

Un homme de 59 ans, employé d'un Monoprix de Marseille, a été mis à pied par sa direction pour avoir tenté d'emporter des melons et des salades périmés, trouvées dans le conteneur à poubelles du magasin.

 

Pour se justifier, un responsable de la direction a affirmé sans rire que "les faits constatés dans le magasin et reprochés à ce collaborateur sont contraires au règlement intèrieur du magasin (...) Que ce soit pris dans les poubelles ou à l'intérieur du magasin, on n'est pas autorisé à prendre quoi que ce soit sans avoir demandé au préalable une autorisation ".

 

Devant l'ampleur que prend l'affaire, la direction (qui a convoqué l'employé lundi pour un entretien pouvant entrainer un licenciement) a tenté de calmer le jeu en assurant "il s'agit d'une mise à pied à titre conservatoire, qui n'est pas une sanction, mais qui vise à faire la lumière sur ce qui s'est passé"

 

La direction a ajouté que l'employé conservait pour l'instant son salaire. Une assertion que met en doute le porte-parole de la CGT, Avelino Carvalho, qui a une autre version des faits: "l'employé n'est pas sorti du magasin. Il a récupéré des melons et des salades dans un conteneur. Un cadre du magasin l'a vu faire et a demandé l'intervention des services de sécurité. Nous sommes scandalisés par la disproportion totale entre ce qui s'est passé et le licenciement envisagé".

 

L'employé incriminé, prénommé Kader, est âgé de 59 ans et il est père de six enfants. Il travaillait au Monoprix situé sur la Canebière depuis huit ans.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 10:05

Quand il ne quitte pas rageusement les plateaux de télévision, le ministre de l'Energie Eric Besson a parfois de bonnes idées. Comme, par exemple, de demander à Total "que toute baisse du prix du pétrole soit répercutée à la pompe".

 

h-4-2455558-1301926999.jpgRésumons: hier après-midi, les membres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui regroupe les pays industrialisés, décident de puiser dans leurs stocks pour pallier à l'absence de production lybienne, bloquée depuis février.

 

Quelques heures plus tard tombe le fameux communiqué adressé par Eric Besson à la direction de Total. Le ministre indique par ailleurs qu'il va faire la même demande aux autres distributeurs.

 

Concrètement, l'AIE va mettre sur le marché deux millions de barils par jour pendant un mois, chiffre à rapprocher des  1,6 millions de barils de la production lybienne.

 

Les Etats-Unis en fourniront la moitié et la France au prorata de sa consommation, soit 3,2 millions de barils (2% des socks stratégiques français).

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Social
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages