Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 17:18

Nous poursuivons ici notre voyage au sein des mouvements  d'extrême-droite en France. Dans un premier chapitre, nous nous sommes lancés à la poursuite des groupes traditionalistes et nous avions évoqué le plus connu d'entre eux, Civitas.

 

Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur le cas, plus obscur, des sédévacanistes et des survivantistes.

 

La mouvance sédévacantiste refuse de reconnaître les réformes nées au sein de l'Eglise avec le concile de Vatican II et elle nie toute légitimité aux papes depuis Jean XXIII, qui ne sont à ses yeux que les chefs d'une Eglise conciliaire, appliquant des mesures condamnées antérieurement à Vatican II.

 

C'est en fait en 1971 qu'est véritablement né le sédévacantisme avec la parution de "la nouvelle église", un ouvrage écrit par un jésuite mexicain du nom de Joaquim Sàenz y Arriaga, qui reproche à Paul VI d'avoir créé une religion distincte du catholicisme romain. Deux ans plus tard, dans un autre ouvrage, le jésuite accuse le même pape d'avoir "versé dans l'hérésie".

 

Depuis, plusieurs sédévacantistes ont été ordonnés évèques par l'archevèque de Hué, Mgr Pierre-Martin Ngô Dinh Thuc, dont le Français Guérard des Lauriers, néo-fasciste notoire, en 1981. Cette dissidence a valu aux sédévacantistes une mise en demeure de la part du Vatican et, en 1983, une menace d'excommunication.

 

Parmi les plus célèbres sédévacantistes, on trouve les membres de la Fraternité Saint Pie V et de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X, dont la figure de proue est Mgr Marcel Lefebvre, et dont se réclament beaucoup de groupuscules traditionalistes français.

 

Voilà pour les sédévacantistes. Les survivantistes, quant à eux, affirment carrément que le pape Paul VI est toujours vivant mais et séquestré depuis 1975. L'ex-Saint-Père aurait donc aujourd'hui la bagatelle de 116 ans. C'est d'ailleurs, affirment toujours les survivantistes, parce qu'il avait découvert le pot aux roses que Jean-Paul Ier aurait été assassiné en 1978.

 

Selon les survivantistes, Paul VI avait, dès 1974, été remplacé par un sosie parce qu'il ne voulait plus obéir. Que l'on se rassure en tout cas, Paul VI en personne reviendra vers la fin des temps...

 

(A suivre...)

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 22:53

Après plus d'un mois passé loin de mes bases, privé d'internet et des principales sources d'information, j'ai tant bien que mal réussi à me tenir au courant des grandes affaires qui font marcher notre monde.

 

J'en ai fait une synthèse aproximative que je vous soumets ce soir: Au cours d'une intervention militaire française au Mali, un vaste trafic de viande de cheval a été mis à jour, impliquant directement le lobby gay du Vatican.

 

Le pape Benoit XVI a ainsi été contraint de démissionner. Mais il est parvenu à convaincre Gérard Depardieu de le rejoindre en France où le mariage pour tous est devenu légal. L'influent membre des vieillesses hitlériennes et le le gros fachobélix pourront y couler des jours heureux.

 

Je vous recontacte dès que j'aurai retrouvé mes esprits.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 15:57

En ce jour de fin du monde annoncée, je viens vous faire mes adieux. Mon vaisseau m'attend dans le jardin et je pars me ressourcer quelques jours sur l'étoile Sirius. Mon voeu le plus cher: qu'à mon retour, notre bonne terre soit définitivement débarrassée de Hollande, Copé, Ayrault, Fillon, Le Pen, Ibrahimovic et de quelques autres.

 

En attendant, je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année 2013 surendettée.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 10:38

Voilà un bon moment que je n'ai plus écrit ici. Tout simplement parce que j'avais beaucoup à écrire par ailleurs, mais aussi parce que mon ordinateur m'a joué des tours pendables.

 

Mais pour fêter le deuxième anniversaire de mon blog (déjà...), je reviens vers vous, qui avez eu la gentillesse de lire et de commenter mes articles (700 en deux ans, c'est pas mal quand même...).

 

Et je ne reviens pas seul ! La Poulette déchainée, une de mes plus fidèles lecrices et commentatrices (j'allais presque écrire "admiratrice"...) s'est proposée de partager ce blog. Elle y commentera l'actualité et les faits de société à sa façon, avec l'enthousiasme et l'humour qui lui sont propres.

 

A très bientôt, donc, pour de nouvelles aventures !

 

Thierry Cayol

 

PS: Si vous ne savez quoi lire en ce moment, je vous suggère vivement de vous lancer dans la lecture de l'excellent bouquin de mon confrère José d'Arrigo, "Marseille mafias".

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 19:04

Cette fois, les pseudo-défenseurs de la cause animale l'ont dans l'échine. Et bien profond, si vous me permettez l'expression. Le Conseil Constitutionnel a en effet estimé que la corrida, qui est une tradition dans plusieurs régions françaises, est tout à fait "compatible avec la loi".

 

Les Sages du Conseil Constitutionnel avaient été saisis de cet épineux dossier par de farouches anti-corrida, au nombre desquels figurent l'Association Droits des Animaux (DDA) et le Comité Radicalement Anti-Corrida (CRAC).

 

Il est bon de se souvenir que les deux groupuscules cités sont des émanations du Front National et que tous deux sont largement financés par la Fondation Brigitte Bardot, du nom d'une actrice française qui connut son heure de gloire au XXe siècle, avant de sombrer dans un fascisme et un racisme délirants.

 

Les membres du Conseil Constitutionnel (dont, ne riez pas, fait partie Nicolas Sarkozy) n'ont pas jugé illégitime le classement de la corrida au patrimoine immatériel de la France.

 

Selon leur président, Jean-Louis Debré, la corrida, "pratique traditionnelle", "ne porte pas atteinte à des droits constitutionnels protégés". Mieux, les Sages ont conclu que "le critère de tradition locale ininterrompue a prévalu" et qu'il est "précis, objectif et rationnel".

 

Alors, la queue basse et les oreilles flasques, les anti-corrida (dont, soulignons-le, la plupart n'ont jamais mis les pieds dans des arènes) vont devoir revoir leur brouillon et trouver des arguments de poids pour tenter de convaincre en dernier recours la Cour Européenne de Justice. Une Cour qui, à l'heure où je vous parle, a bien d'autres chats à fouetter.

 

Mais, me direz-vous, pourquoi ce mec (moi) tient-il tant à préserver la corrida. Je vous répondrai avec mon sang, mes origines. Si je suis un Marseillais de longue lignée de par mon père, je suis viscéralement Arlésien et Camarguais du côté de ma mère. Certains de mes ancêtres étaient "gardians" et ont eux-mêmes conduit des taureaux dans l'arène.

 

Mais c'est au poète, à ce chanteur en habit de lumière que fut Jean Ferrat que je veux laisser le soin de conclure. Dans sa chanson "les belles étrangères", Ferrat écrit ces quelques vers que vous devez garder à l'esprit:

 

    Et dans les abattoirs

    Où l'on traine les boeufs

    La mort ne vaut guère mieux

    Qu'aux arènes, le soir...

 

Olé !

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 08:29

Ah, il faut les entendre, ces estivants aigris du Touquet, agglutinés sous les terrasses des cafés de bord de mer pour échapper à la pluie et pestant contre une "météo socialiste".

 

"Voilà dix ans que je viens ici et il a toujours fait un soleil splendide. Les Français ont voté Hollande, et voilà le résultat ! On a le temps qu'on mérite...", s'indigne une matronne enmitouflée dans une épaisse serviette bleu-blanc-rouge.

 

Un jeune cadre dynamique flanqué de femme et enfants de renchérir: "du temps de Sarko, il me fallait trois heures pour arriver jusqu'ici. Cette année, j'ai mis cinq heures ! Mais que fait la police bolchevique ?".

 

Un pilier de comptoir en K-way vient se mêler à la conversation: "et regardez un peu le résultat des Jeux Olympiques: moins de médailles qu'il y a quatre ans. C'est tout bonnement scandaleux ! Sans compter que les coupures d'électricité dûes aux orages nous ont privés de la moitié de la retransmission de la cérémonie d'ouverture. Ca ne serait pas arrivé du temps de Nicolas".

 

Un autre, venu en train, s'indigne lui aussi vertement: "nous avons été bloqués vingt minutes parce que la foudre avait frappé une ligne électrique. Et pas un mot d'excuse ! Maintenant qu'elle est au pouvoir, la CGT fait ce qu'elle veut."

 

Une ingénue qui passe par là ajoute, la larme à l'oeil, "vous avez vu tous ces enfants qui se noient dans des piscines ? Les gens ont tellement peur du socialisme qu'ils n'ont plus le temps de surveiller les mioches ! Avec Carla Bruni, au moins, on était rassurés"

 

Et tout à l'avenant...

 

Bien sûr, ces propos sont imaginaires mais prêtez bien l'oreille et je suis sûr que vous en entendrez de pires.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 02:29

Je vous ai manqué ? Je m'en doutais un peu...

 

C'est pourquoi je m'empresse de reprendre la plume après quelques semaines d'un repos bien mérité sous la canicule de Cuba-sur-Tarn-et-Garonne. Une destination de rêve où ont refusé de m'accompagner mes meilleurs amis du blog, Papy Mouzeot et Nouratin.

 

Le premier parce qu'il est trop occupé à régler son compte à la gauche mollassonne que nous avons élue au printemps; le second parce que Cuba, ce n'est vraiment pas son truc.

 

En tout cas, je me suis bien éclaté. Mais, l'oeil rivé sur les croupes Cuba-Tarn-et-Garonniennes, j'ai un peu perdu le fil de l'actualité, et je compte sur vous pour me remettre les idées en place. Est-ce que Nadine Morano est toujours aussi excitée après la Terre entière ? Est-ce que la promiscuité a permis à Gilbert Collard de se taper la petite Maréchal-Le Pen ?

 

Est-ce que les salariés de PSA vont enfin se décider à séquestrer leur patron ? Est-ce que le PSG va arrêter d'acheter des joueurs qui gagnent en une semaine ce que touche un métallo en une vie ?

 

J'ai quand même retenu de l'actu de ces dernières semaines la première apparition à l'Assemblée Nationale de mon "ami de trente ans" Avi Assouly (nous avons débuté notre carrière ensemble dans la tribune de presse du stade vélodrome de Marseille).

 

Et c'est d'autant plus comique qu'il a éjecté de son siège de député Renaud Muselier, un autre "ami de trente ans". J'ai commencé à fréquenter ce dernier lorsqu'il était le patron des jeunes du RPR des Bouches-du-Rhône (entendons-nous bien: "Muzo" était là par conviction, moi par obligation journalistique. N'empêche qu'on a bien rigolé ensemble).

 

Bon. C'est à peu près tout ce que j'ai retenu de ces dernières semaines. Ah, peut-être qu'il faudrait parler des médailles olympiques (9 ou 10 aux dernières nouvelles). Si on les fondait, ça rapporterait peut-être quelques euros qui seraient les bienvenus dans les caisses de l'Etat.

 

Pour tout le reste, et notamment ce qui a pu échapper à ma vigilance, je compte sur vos commentaires pour me remettre sur la bonne voie  !

 

A très bientôt

 

Thierry Cayol  

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 11:06

J'ai voté Mélenchon au premier tour de la présidentielle et j'ai à nouveau fait le choix de la candidate du Front de Gauche aux législatives. Si c'était à refaire, je le referais, mais non sans m'être inquiété de ce que pense Jean-Luc Mélenchon de l'énorme bourde des élus parisiens du Front de Gauche, qui viennent de demander à la ville de cesser de faire la promotion du livre du comédien Lorant Deutsch "Métronome" (qui s'est déjà vendu à deux millions d'exemplaires). 

 

AVT_Lorant-Deutsch_9285.jpgPour le groupe FdG à la mairie de Paris, Lorant Deutsch (qui ne fait rien d'autre que de revisiter l'histoire de Paris à travers ses stations de métro) "propose une vision orientée répondant à une lecture idéologique de l'auteur, qui ne se cache pas d'être hostile à la République, particulièrement à la Révolution française, et se dit nostagique de la monarchie".

 

Les adeptes de l'autodafé concèdent toutefois -et c'est encore heureux !- que "chacun peut écrire et publier ce qu'il veut". Manque de bol, cette "affaire" survient au moment même où les catholiques intégristes et l'extrème-droite exigent l'interdiction du feuilleton télévisé "Inquisitio". Les censeurs de tous bords vont pouvoir défiler main dans la main.

 

 

 

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 09:49

Au Printemps, il n'est pas de salle de meeting, pas de place de grande ville où on ne l'ait entonnée. Plus fort que la Danse des Canards ou la Lambada, le seul véritable tube, cette année, est bel et bien la Marseillaise, le "Chant de guerre pour l'Armée du Rhin", que tout le monde chante à tue-tête, sans généralement en connaître les six couplets (il vaut mieux, d'ailleurs, car, à la différence de nombre d'hymnes nationaux, la Marseillaise est un chant de guerre sanguinolant et un véritable appel au massacre).

 

memorial-marseillaise-marseille-13-presentation.jpgCurieusement, l'histoire de notre hymne ne commence pas à Marseille, mais en Alsace, où il a été écrit en avril 1792 par le capitaine du génie Claude-Joseph Rouget de l'Isle, en hommage au maréchal Luckner. C'est donc à l'Hôtel de ville de Strasbourg que la future Marseillaise est interprétée pour la première fois, en présence de Dietrich, le maire de la ville.

 

Parallèlement, le maire de Marseille, Mouraille, invite le 24 juin suivant ses concitoyens "animés du patriotisme et de l'amour de la liberté" à constituer un bataillon pour marcher sur Paris. Dans la salle du Jeu de Paume, située rue Thubaneau à Marseille et où se réunissent les membres de de la Société des Amis de la Constitution, un médecin montpelliérain, Etienne-François Mireur, chante les couplets de Rouget de l'Isle.

 

C'est l'enthousiasme,et le bataillon de 500 Marseillais en fait son chant de marche. Vingt-huit jours durant, armé de deux canons, il rallie Marseille à Paris en entonnant sur son passage ce qui ne tarde pas à être le "Chant des Marseillais", puis notre Marseillaise.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:11

Le négationniste Robert Faurisson, flanqué de son nouvel ami, l'antisémite Dieudonné, s'est rendu ces jours-ci en Iran pour y recevoir du président Mahmoud Ahmadinejad le "Premier prix du courage, de la résistance et de la combativité", dans le cadre du Festival international du film de Téhéran.

 

Le second prix est allé à Vincent Raynouard, le premier Français a avoir été condamné à de la prison ferme pour négationnisme. Raynouard n'a pu se rendre à Téhéran car il est mis en examen dans une autre affaire où se mèlent négationnisme et pédophilie.

 

Faurisson et Dieudonné se sont montrés très attentifs à une conférence sur les thèmes "le rôle de l'hollywoodisme dans la décadence humaine" et "l'hollywoodisme et l'holocauste".

 

Ce n'est pas la première fois que le régime de Téhéran fait état de ses liens étroits avec l'extrème-droite radicale française. En 1987, l'ambassadeur d'Iran en France avait remis un chèque de 120.000 francs à la librairie néo-nazie Ogmios.

 

Plus récemment, le premier long métrage réalisé par Dieudonné et intitulé "l'antisémite" a été financé par l'Iran.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages