Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 22:49

Bonsoir et bienvenue pour ce quinzième épisode de notre sottisier des lois. Aujourd'hui, nous quittons les Etats-Unis où nous avons étudié quelques lois débiles régissant la vie politique, pour explorer le reste du Monde, où il existe quelques textes tout aussi aberrants.

 

Et commençons par la Suisse. Tandis que partout sur la planète des femmes se sont battues et se battent encore pour l'obtention du droit de vote (les premières à avoir triomphé, en 1893, sont les Néo-Zélandaises), des femmes du canton d'Appenzell, en Suisse, on engagé en 1993 une bien curieuse démarche. Se disant ouvertement soumises et réfractaires à l'idée d'avoir leur mot à dire dans la conduite du canton, elles ont, par "votation", refusé le droit de vote...

 

Vous l'ignorez sans doute mais, avant son éclatement, l'Union soviétique était toujours en guerre avec le Japon. En effet, l'URSS a déclaré la guerre au Japon le 8 août 1945 (deux jours après Hiroshima et à la veille de Nagasaki). Et les deux pays n'ont jamais signé de traité de paix. Ils sont donc restés virtuellement en état de guerre.

 

Un petit tour en Angleterre. La loi y est impitoyable: il est en effet interdit aux élus de pénétrer dans le Parlement en... armure! Tout aussi bizarre, cette règle qui stipule que le "speaker" de la Chambre des communes n'a pas droit à la parole.

 

En Inde cette fois, le Parlement publie chaque année un lexique des expressions interdites aux députés. On y trouve des expressions aussi courantes et usuelles que "fermier aux pieds plats", "cervelle de chou", "crapaud arrogant" ou encore "ministre de la morve"...

 

En Equateur, et les Français feraient bien d'en faire autant, les électeurs ont voulu montrer leur lassitude face aux discours des candidats à la mairie de Picoaza. Ils leur ont préféféré la campagne publicitaire d'une marque de déodorant pour les pieds. Et c'est ainsi qu'en 1993, "Pulvapies" est arrivé en tête de l'élection municipale.

 

Et pour terminer, je vous entraine au Yemen, dont le gouvernement a publié en 1994 le décret suivant: " A compter de ce jour, tous les titres officiels utilisés dans la correspondance, les médias et les diverses autres manifestations officielles sont supprimés et remplacés par le simple qualificatif "frère", quel que soit le niveau de hiérarchie". Jusqu'ici, rien de bien extraordinaire et nul n'aurait trouvé à redire si le texte n'avait pas été signé "Lieutenant-colonel Ibrahim Hamadi, président du Conseil de commandement et commandant en chef des forces armées"...

 

A demain pour un nouvel épisode du sottisier des lois.

 

Thierry Cayol  

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 02:56

Bonsoir et bienvenue à ce quatorzième épisode du sottisier des lois, qui nous entraine à la découverte des lois, arrêtés ou décrets les plus débiles de la planète, et en particulier des Etats-Unis, où il suffit d'un rien pour qu'un texte soit pondu.

 

Et c'est donc aux Etats-Unis que je vous avais entrainés hier, pour découvrir les lois qui régissent la vie politique et électorale. Nous poursuivons ce soir ce tour d'horizon.

 

A Atwoodville, dans le Connecticut, il est interdit de jouer au scrabble pendant le discours d'un homme politique.

 

En matière de politique, on en revient toujours à la dialectique et à une certaine rigueur dans le choix du vocabulaire. Ainsi, dans le comté de Walworth (Wisconsin), on ne doit pas parler de "groupes haineux" pour désigner les factions suprématistes blanches ou les groupuscules nazis. On se doit d'évoquer plus prosaïquement des "groupes mécontents".

 

Dans un tout autre registre, une loi du Nebraska interdit aux électeurs de se présenter dans un bureau de vote en patins à roulettes.

 

Allez savoir pourquoi, une loi d'Oliver Springs, dans le Tennessee, interdit à quiconque de prendre part à des combats de coqs et même d'élever des coqs dans le seul but de se faire élire.

 

Le saviez-vous? Les Américains et leurs politiciens sont très respectueux des lois, quitte à foutre un membre de sa famille au trou. En 1984, Bill Clinton, qui n'était encore que gouverneur de l'Arkansas, a fait arrêter son demi-frère Roger pour trafic de cocaïne.

 

Et pour finir en beauté, je vous citerai texto ce texte législatif en vigueur dans une petite ville du Texas: "Mickey Mouse n'est pas et n'a pas été un habitant de Comal County pendant au moins six mois comme exigé par la loi. En conséquence, et conformément aux lois du Texas, Mickey Mouse est inéligible"...

 

Bonne nuit

Et a demain pour de nouvelles découvertes farfelues

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 23:04

Après une semaine d'absence, revoici le "sottisier des lois". Je sais combien cette rubrique vous a manqué, à vous, fidèles adeptes de ce feuilleton sans pareil. Il faut que je vous explique le pourquoi de cette (trop longue) absence. Figurez-vous que, sans crier gare, France Telecom m'a déconnecté du reste du monde.

 

Mais voilà la situation revenue à la normale et nous allons reprendre dans l'allégresse le fil de notre exploration des lois les plus débiles qui gèrent notre quotidien.

 

Il y a une citation de Coluche qui trouve toute sa place en exergue de ce treizième épisode: "La dictature c'est 'ferme ta gueule!', la démocratie c'est 'cause toujours".

 

Voilà le décor planté. Vous l'aurez compris, c'est de politique et d'élections que nous allons parler. Et nous consacrerons ce châpitre aux lois venues des Etats-Unis, le royaume de la loi niaise.

 

Soucieux de la transparence de leur vie politique, les législateurs de Virginie ont cru bon de préciser que sont interdits "les pratiques de corruption ou les pots-de-vin émanant de toute personne autre que les candidats à un poste électif".

 

Dans l'Ohio, le jour des Médailles, il est interdit d'ignorer le discours d'un orateur en s'adonnant au croquet ou au lancer de fer à cheval à moins de 1,5 km de l'estrade où se tient ledit orateur...

 

Le lois électorales sont strictes aux USA. Sachez par exemple qu'il est interdit aux électeurs du Texas de rôder autour d'un bureau de vote armé d'une lance ou d'une épée.

 

Une loi du Kentucky interdit de jeter un ouf sur un homme politique et, à Santa Ana, en Californie, on ne peut pas se réunir à plus de deux sur un trottoir pour y parler politique.

 

Ce châpitre de notre sottisier sera un peu plus court que les autres, aussi laissez-moi l'achever en beauté en citant l'alinéa 4761 de la loi électorale de l'Arkansas. Celui-ci stipule que nul n'a le droit, et ce sous quelque prétexte que ce soit, "de s'approcher à moins de 10 mètres d'une porte ou d'une fenêtre d'un bureau électoral, de l'ouverture du scrutin à la fin du dépouillement et du décompte des voix". Sage précaution, mais si on veut voter, on fait comment ?

 

Bonne nuit, et à demain pour un nouvel épisode du "sottisier des lois".

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 22:56

Bonsoir, et bienvenue pour ce douxième épisode du sottisier des lois, dont je vous remercie d'être les fidèles lecteurs. Ah, il en est passé dans ces colonnes... Des lézards, des girafes, des moustiques, des chameaux, des cochons, des lapins, des poules et des coqs...

 

Mais ce soir, je vais consacrer cette rubrique à celui que vous attendez tous, le plus fidèle de nos animaux, le chien.

 

Ah, ils en ont connus, nos pauvres amis, des légilateurs fous, des arrêtés bizarres, des lois cocasses... Il faudrait une encyclopédie pour les recenser, aussi, ai-je sélectionné pour vous quelques textes de loi parmi les plus cocasses.

 

Au Nevada, une loi, toujours en vigueur, vous autorise à pendre quiconque aurait abattu votre chien dans l'enceinte de votre propriété. Il faut savoir se faire respecter, que diable!

 

Mais la loi n'est pas toujours du côté de l'animal. Ainsi, dans un village d'Alaska, Tuntutuliak, un arrêté municipal stipule que tout chien surpris à deux reprises à errer sans laisse sera abattu.

 

Heureusement, nos petits chien-chiens ont quelques droits. Comme celui, par exemple de mordre une personne croisée  pour la première fois dans les rues de la Nouvelle-Orléans.

 

Il arrive parfois que les rédacteurs des lois soient un peu tête-en-l'air. Et cela peut avoir de lourdes conséquences. Ainsi, à en croire une ordonnance d'Arvada, en Californie, "si un chien errant n'est pas réclamé dans les 24 heures, son propriétaire sera abattu".

 

Dans le même esprit, toujours en Californie mais à Belvedere, "les chiens n'ont pas le droit de se promener en public sans leur maître tenu en laisse".

 

A Three-Forks, dans l'Indiana, il est interdit aux hommes de pratiquer le bouche-à-bouche sur tout chien qui viendrait à avoir besoin des premiers gestes qui sauvent.

 

A Ostende, en Belgique, les chiens n'ont pas le droit de se soulager sur les lampadaires. En effet, les services autoroutiers belges estiment que ce geste naturel peut, à terme, provoquer la rouille desdits lampadaires. Et ce "avec le risque subséquent de chute sur la route et donc de danger potentiel pour la circulation".

 

Je terminerai ce châpitre en vous précisant que si vous allez en vacances en avril dans le Massachussets, vous devrez veiller à ce que votre chien ait les pattes arrières attachées (cette obligation légale n'est pas valable durant les onze autres mois de l'année).

 

Bonne nuit et à demain pour un nouveau "sottisier des lois".

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 00:28

Bonsoir et bienvenue à ce onzième rendez-vous du sottisier des lois. Comme vous le savez, nous passons au crible les lois les plus stupides du monde (et des USA en particulier). Depuis quelques jours, nous nous sommes attachés à visiter l'univers législatif dans lequel, bien malgré eux, se débattent nos amies les bêtes.

 

Et ce soir, pour commencer, je voudrais vous parler d'éléphants. Auriez vous un instant imaginé le rapport qui peut exister entre un pachyderme et un parcmètre? Les américains l'ont fait pour vous: En Floride, il est autorisé d'attacher un éléphant à un parcmètre, à condition de s'acquitter d'une somme équivalente à celle exigée pour le stationnement d'un véhicule ordinaire.

 

En Caroline du Sud, les cousins de ces éléphants de Floride jouissent d'un statut privilégié: il est rigoureusement interdit de les utiliser pour la bourer les champs de coton. Ce ne sont pas des esclaves, que diable!

 

(petite précision à l'intention des lecteurs un rien naïfs qui pourraient trouver que cela n'est guère risible, à part dans les zoos, il n'y a pas éléphant qui vive en Floride ou en Caroline du Sud. Il convenait que cela soit dit).

 

Il n'y a pas non plus de girafes aux Etats Unis, mais qu'importe. Le législateur a jugé bon d'édicter une loi qui interdit d'attacher ces animaux au long cou à des poteaux télégraphiques ou à des lampadaires. On ne sait jamais...

 

Autres bêtes, autres lois...bêtes. Ainsi, vous n'avez pas le droit de tagger des graffiti sur une vache qui ne vous appartient pas.

 

En Louisiane, il est interdit de porter un costume d'alligator, tandis qu'en Quitman, en Georgie, poules et poulets n'ont pas le droit de traverser une rue (ces deux arrêtés n'ont bien sûr rien à voir l'un avec l'autre, mais ils témoignent de l'imagination fertile des faiseurs de lois américains).

 

Nous parlions à l'instant d'alligators. Et bien figurez-vous que ces bestioles ne peuvent en aucun cas être attachées à une borne d'incendie. Ca c'est con... Mais alors vraiment con!

 

Toujours aussi cocasses, les sénateurs de l'Iowa ont pris une décision d'importance en interdisant à quiconque de franchir les limites de l'état avec un canard sur la tête. Je sais, ça fout en l'air vos vacances, mais que voulez-vous que j'y fasse? Allez vous plaindre à Obama!

 

A chacun son arsenal! Ainsi en ont décidé les législateurs de l'Oklahoma, qui interdisent aux chevaux de porter des cloches de vaches. Et vice-versa? l'histoire ne le dit pas...

 

J'en terminerai pour ce soir avec cette loi toujours en vigueur (comme les autres d'ailleurs) dans plusieurs états américains: Tout voleur de bétail sera pendu. Ca fait quand même froid dans l'échine...

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 23:48

Bonsoir et bienvenue pour ce dixième châpitre (déjà) de ce sottisier des lois. Comme je vous l'indiquais hier, nous consacrerons plus tard des volets tout entiers de cette série aux animaux de compagnie (chiens, chats, poissons rouges, chevaux...), mais ce soir, nous parlerons "en vrac" des lois débiles qui, à travers le monde (mais principalement aux USA) régissent la vie des bêtes.

 

Et pour commencer, sachez qu'à Lang, dans le Kentucky, il est interdit de chevaucher un âne au mois d'août dans les rues de la ville, à moins que l'animal ne soit coiffé d'un chapeau de paille...

 

A Los Angeles, les bergers ne peuvent faire trottiner plus de 2000 moutons sur Hollywood boulevard (et je parle des vrais moutons avec de la laine, pas des fans qui se bousculent pour entrevoir les starlettes).

 

Dans l'Arkansas, à Fayetteville, vous serez verbalisé si vous tuez un moustique ou une araignée, étant donné qu'il y est interdit de tuer "tout être vivant".

 

En 1930, le conseil municipal d'Ontario, en Californie, a voté un arrêté interdisant aux coqs de chanter sur le territoire de la commune. Et ces mêmes coqs ne sont guère mieux lotis à Oak Park (Illinois) puisqu'ils ne peuvent chanter qu'après 6 heures du matin. La loi est plus tolérante dans l'Illinois, où les coqs ont le droit de chanter à leur guise, à condition de se tenir à plus de 150 mètres de toute habitation (distance ramenée à 100 mètres pour les poules).

 

Un petit tour en Europe, en l'occurence en Suisse, où 1994 a été une grande année pour les animaux, qui sont désormais considérés comme des êtres vivants à part entière. Auparavant, ils étaient officiellement assimilés à des objets. Donc, prendre d'assault un chenil était considéré comme un hold-up!

 

Revenons aux States, et en Arizona cette fois. Si vous connaissez un bédouin, dites lui bien que la chasse aux chameaux y est interdite.

 

Dans le Texas, à Kingsville, les porcs ont tout à fait le droit de forniquer, à condition que ce ne soit pas dans l'enceinte de l'aérodrome. Et puisqu'on parle de ça, sachez qu'il est interdit aux élans de s'accoupler dans les rues de Fairbanks, en Alaska.

 

Tenez-vous le pour dit, vous ne pouvez pas tuer un écureuil à coups de fusil dans l'enceinte du tribunal de Canton (Mississipi).

 

A Key West en Floride, amusz-vous à faire courir des chevaux ou des lévriers, mais la loi est formelle: vous n'avez pas le droit d'organiser des courses de tortues.

 

En Louisiane, même si un lézard vient vous chatouiller les orteils en pleine nuit, prenez votre mal en patience, vous n'avez pas le droit de l'attapper avant le lever du soleil.

 

Et pour finir, je vous apprendrai que dans la province canadienne du Saskatchewan, il est interdit d'attrapper du poisson à mains nues, de même que, dans le Tennessee, plus précisément à Knoxville, il est interdit d'en attrapper au lasso!

 

Bonne nuit et à demain pour un nouveau sottisier des lois.

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 23:49

Bonsoir et bienvenue pour ce neuvième volet du "sottisier des lois". Comme hier, nous allons évoquer les textes de lois les plus bizarres ou les plus cocasses. Comme je vous le disais hier, les amerloques sont les champions toutes catégories en matière de connerie législative. Ne m'en veuillez donc pas trop si la plupart des textes de lois évoqués sont made in USA.

 

Par exemple, à Kirkland dans l'Illinois, il est strictement interdit aux abeilles de survler la localité et d'en eemprunter les rues. De même, à Stillwater, dans le Missouri, on n'a pas le droit, sous peine de poursuites, d'avoir une chauve-souris.

 

Là, c'est du costaud: dans la législation anglo-saxonne, il est défendu aux animaux domestiques de grogner ou de menacer un policier, un facteur ou un livreur de pizzas. L'animal contrevenant pourra, selon la loi, être habillé en être humain et exécuté sur la place publique.

 

Dans les jours qui viennent, nous consacrerons des châpitres spéciaux aux animaux domestiques, aux chevaux et aux poissons, principales cibles du législateur.

 

Mais pour l'heure, appitoyons- nous sur le sort réservé aux ours. Sachez par exemple qu'il est interdit de promener son ours sans laisse dans les rues de Woodstock. Par bonheur pour ces plantigrades, il est interdit dans tous les parcs nationaux américains de tuer un ours à mains nues sous prétexte d'impressionner la femme qui vous accompagne. Et en Alaska, la loi interdit formellement de réveiller un grizzly en hibernation pour le prendre en photo.

 

En vrac, à présent quelques anecdotes aussi cocasses. Sachez ainsi qu'en Arizona, on n'a pas le droit de faire dormir un âne dans une baignoire, tandis que dans le Kentucky, une loi (abrogée, celle-ci, à la différence des autres), stipulait que toutes les abeilles pénétrant dans l'état devaientêtre munies d'un certificat vétérinaire attestant qu'elles étaient exemptes de maladies contagieuses.

 

J'en aurai fini pour ce soir en vous disant que l'Assemblée du Wyoming a adopté en 1980 une loi interdisant de photographier les lapins de janvier à avril sans autorisation écrite, et que (petit tour en Europe oblige), dans la Finlande des années 50, une loi interdisait la vente des aventures de Donald Duck, au motif que celui-ci ne portait pas de pantalon.

 

C'est tout, je vous souhaite une bonne nuit et vous donne rendez-vous demain pour une nouvelle page de ce sottisier, qui a le don de beaucoup inspirer mon beau-frère (ça me fait au moins un lecteur assuré).

 

Thierry Cayol 

 

 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 05:56

Bonsoir. Heureux de vous retrouver pour ce huitième volet du "sottisier des lois". Ce soir, nous entamons une série d'articles consacrés aux lois, décrets ou arrêtés les plus bizarres visant les animaux, petits ou gros, sauvages ou de compagnie. Et vous allez voir, ça n'est pas triste...

 

Et une fois de plus, en matière de textes débiles, les Américains se taillent, si j'ose dire, la part du lion.

 

C'est ainsi qu'à Berkeley, en Californie, il est interdit de siffler pour récupérer un oiseau avant 7h du matin. Toujours en Californie, mais à Pacific Grovre cette fois, l'arrêté municipal 352 stipule que des poursuites seront engagées envers quiconque menacera de mort ou tuera un papillon.

 

Un texte fédéral, qui concerne donc tous les états, interdit aux pêcheurs d'utiliser des poissons rouges comme appâts. Dans le même ordre d'idées, à Baltimore, dans le Maryland, la loi interdit formellement de maltraîter les huîtres.

 

Mais s'il faut protéger ces pauvres bestioles, l'Homme doit aussi pouvoir s'en protéger, et à Memphis (Tennessee comme chacun sait), si le coassement d'une grenouille vous empêche de dormir, vous avez le droit d'alerter la police, qui interpellera la coupable.

 

Toujours en matière d'interdictions faites aux animaux, à Norfolk, en Virginie, une poule n'est pas autorisée à pondre un oeuf  entre 16h et 8h. Et à Tuscumbia, en Alabama, la loi punit les lapins qui vivraient à plus de huit dans le même quartier.

 

L'arrêté a été pris en1936 à Denver, mais il est toujours en vigueur: avant de se saisir d'eux, les employés de la fourrière municipale doivent avertir de leur passage les chiens errants, en apposant trois jours auparavant des affiches sur les arbres des parcs et dans les rues y conduisant.

 

A Barber, en Caroline du Nord, la loi interdit aux chiens et aux chats de se battre. Et, c'est le pompon, à Berea, dans l'Ohio, un animal de compagnie déambulant dans les rues après le coucher du soleil doit arborer... un feu de signalisation arrière!

 

Dans le genre, on a trouvé encore mieux à Fountain Inn, en Caroline du Sud, où les chevaux sont tenus de porter des pantalons en public. Ce n'est guère mieux à Charleston, en Caroline du Nord, où leurs congénères doivent porter des couches, ou encore à Fort Lauderdale, en Floride, où ces mêmes chevaux doivent être munis d'avertisseurs sonores et de phares...

 

Pauvres chevaux... Rien ne leur est épargné. Ainsi, à Hillsboro, dans l'Oregon, ils n'ont pas le droit de s'asseoir sur la banquette arrière de la voiture de leur propriétaire. Heureusement, quelques lois protègent ces animaux de la connerie humaine. En Californie, par exemple, il est interdit de faire trébucher un cheval.

 

On sait même prendre soin de leur confort. A Calgary, par exemple dans la province de l'Alberta, un décret oblige toujours les commerçants à fournir de quoi attacher un cheval, tandis qu'à Wilbur, dans l'état de Washington, on n'a pas le droit monter un cheval "affreux".

 

Pour finir, et ça n'a rien à voir avec ce qui précède mais je préfère vous avertir parce que cela nous concerne, nous, Français, il nous est interdit (et le texte est toujours en vigueur) de baptiser un cochon "Napoléon".

 

Ah la la, pauvres bêtes...

 

Je vous retrouve demain avec d'autres animaleries aussi stupides ou étranges les unes que les autres. En attendant, je vous souhaite une bonne nuit.

 

Thierry Cayol  

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 02:42

Bonsoir et bienvenue à ce septième rendez-vous quotidien qui nous amène à découvrir les bizarreries et les étrangetés des arrêtés, décrets et lois qui régissent notre vie quotidienne.

 

Aujourd'hui, je vous emmène à la découverte de quelques textes loufoques ou hilarants auxquels nous devons nous plier dans le domaine des loisirs, comme par exemple cette obligation qui est faite aux habitants de Baltimore de ne pas emmener leur lion au cinéma!

 

Dans le Wyoming, on n'a pas le droit de prendre un lapin en photo de janvier à avril. Le reste du temps, la chose est autorisée, à condition d'avoir un permis spécial.

 

Si vous devez pêcher à Chicago, habillez-vous comme vous voulez, mais pas en pyjama, c'est formellement interdit et vous risqueriez d'avoir à payer une amende.

 

A Natoma, dans le Kansas, il est interdit de pratiquer le lancer de couteau si votre cible est vêtue d'un costume rayé.

 

Sachez aussi qu'à Boston, les concours de grenouilles ne sont pas autorisés dans les boîtes de nuit.

 

Dans l'Idaho, et nous en revenons à la pêche, vous avez le droit de pratiquer ce loisir comme vous le voulez, à la seule condition que ce ne soit pas depuis le cou d'une girafe.

 

En Californie, une très sérieuse ordonnance a été prise, qui interdit d'essayer d'arrêter un enfant sautant dans des flaques d'eau.

 

Si vous n'avez pas de permis spécial, vous ne pourrez pas pratiquer le skate-board en Floride

 

A Baltimore, faites ce que vous voulez si vous habitez au premier, au troisième, au quatrième, voire au quinzième étage, mais sachez que, depuis le second étage, vous n'avez pas le droit de lancer une botte de foin à l'intérieur des limites de la ville.

 

Il ne fait pas bon vivre pour les féministes dans le Montana. Jugez plutôt: Les femmes mariées n'ont pas le droit de pêcher seules le dimanche, et les femmes célibataires n'ont pas le droit de pêcher tout court. C'est dit!

 

Ah, les duels... Il y en aurait à raconter...Je vais juste vous citer trois exemples assez représentatifs: Dans le Massachussets, les duels sont interdits si les les adversaires sont armés de pistolets à eau. Au Paraguay, en revanche, toutes les formes de duels sont autorisées. A une condition malgré tout: que les duellistes aient une carte de donneurs de sang!

 

Et à Boston, les duels à morts sont autorisés le dimanche à la condition expresse que le gouverneur du Massachussets soit présent (pour faire l'arbitre, sans doute...).

 

Bonne nuit et à demain pour un nouveau sottisier!

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 23:21

 

 
Bonsoir et bienvenue pour que nous parcourions ensemble ce sixième volet du "sottisier des lois". Deux jours d'affilée, je vous ai parlé de la législation concernant la conduite et la circulation automobile. Marrant, mais un peu lassant à la longue (on pourra y revenir ultérieurement, il y a tant à dire). Ce soir, j'ai choisi de vous citer quelques anecdotes concernant la loi et le sport. Ce sport dont Winston Churchill disait: "le secret de ma forme? Le sport. Jamais de sport...".

 

Prêts? Partez!

 

En Aghanistan, terre de démocratie comme chacun sait, il est strictement interdit de jouer au cerf-volant. Tout contrevenant s'expose à la flagellation après une peine prison.

 

Toujours en parlant de cerf-volant, la pratique de ce sport est très prisée en Inde. Lors des concours, les Indiens enduisent les fils de leurs cerfs-volants d'un mélange de riz bouilli et de débris de verre, afin de couper les fils de leurs adversaires. Et ça, aucune loi ne l'interdit.

 

Peut être est-ce une conséquence des événements du 11 septembre, mais toujours est-il que le survol des édifices publics de Washington est formellement interdit aux cerfs-volants.

 

Dans un tout autre ordre d'idée, qui n'a rien à a voir avec les cerfs-volants, les habitants de Jersey n'ont pas le droit de tricoter durant la saison de pêche.

 

Toujours aussi jobards ces amerloques: Une loi fédérale interdit aux prépsés des postes de tirer sur les canards! Et ce n'est guère moins idiot, à Oshawa, dans l'Ontario, la grimpette aux arbres est prohibée.

 

Bien loin de là, et bien loin de nous, dans l'Empire romain de 406, on décida enfin d'interdire les combats de gladiateurs.

 

Gladiateurs dans leur genre, les hockeyeurs américains doivent s'imposer un règlement très strict en matière de santé: la prise d'aspirine leur est interdite. Rien, en revanche, ne les empêche de se bourrer la gueule et de prendre des produits stupéfiants.

 

Entre autres lois américaines, dont ont se demande vraiment de quels cerveaux torturés elles ont pu sortir, sachez qu'il est interdit de jongler dans l'Oregon et qu'à Groversville, dans l'état de New-York, l'entrée de la ville est interdite aux catcheuses.

 

Plus logique, cette loi du Kentucky qui prohibe tout usage d'une arme à feu...déchargée.

 

En matière de maillots de bain, les Américains ne savent plus quoi inventer. Ainsi, à Rochester, dans le Michiga, quiconque se baigne doit faire vérifier son maillot par un agent de police. Et ce n'est guère mieux dans le Kentucky, où toute personne vêtue d'un maillot de bain doit être escortée par la police dans les rues de tous les villages ou villes de l'Etat.

 

J'en aurai fini pour ce soir en revenant en Europe, en Ecosse plus précisément, où une loi prévoit l'interdiction de la pêche le dimanche...

 

Bonne nuit et à demain pour un nouveau châpitre du "sottisier des lois"

 

Thierry Cayol

 

  

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans sottisier des lois
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages