Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 06:20

On ne cesse de parler de la pénurie de talents au sein du Parti Républicain américain. Mais il est un jeune gouverneur, certes méconnu, mais qui est un incorruptible propre, probablement le gouverneur le plus anti-gouvernement à avoir jamais brigué l'investiture de son parti. Il s'agit de Gary Johnson, deux fois gouverneur du Nouveau-Mexique.

 

gary-johnson1.pngSa philosophie est simple: Johnson pense que l'Etat est beaucoup trop grand. Il veut équilibrer le budget fédéral tout de suite et a identifié les réductions nécessaires. Il a bien compris qu'une politique étrangère interventionniste en plus d'être coûteuse, diminue les libertés intérieures. C'est à dire qu'il y a une contradiction entre une république américaine et un empire américain. Voilà pourquoi il s'est opposé aux interventions en Irak et en Lybie et, s'il a soutenu le renversement du régime taliban, il s'est opposé à l'élaboration et la prolongation de la mission américaine en Afghanistan.

 

Gary Johnson est un libertarien sur les questions sociales. Il comprend que la Constitution américaine repose sur la tolérance, la confidentialité et l'égalité devant la loi. Il s'érige en exception parmi les républicains, résistant avec force à l'érosion des libertés civiles, menée sous couvert d'une législation antiterroriste. Il voit la "guerre contre la drogue" comme un détournement du pouvoir de l'Etat. Bref, il croit en la liberté individuelle, dans les droits des Etats et en la Constitution.

 

Certains pourront rétorquer que, bon, il s'agit d'un libertarien comme des milliers de gens dans le monde, mais que personne ayant de telles idées n'a jamais été élu à un poste important. Ceux-là se trompent. Car c'est précisément avec ce type de programme que Johnson a été élu dans cet Etat-pivot qu'est le Nouveau-Mexique et qu'il a pu mettre ses convictions en pratique. Il jugeait qu'il devrait y avoir aussi peu de lois que possible et, pendant son mandat, il a posé son veto à plus de lois que les 49 autres gouverneurs réunis.

 

Gary Johnson a, à qutorze reprises, baissé les impôts et ne les a jamais augmentés. Résultat: Un excédent budgétaire et un boom économique. Lors de son mandat de gouverneur, 1200 emplois publics ont été supprimés mais, par contre, 20.000 emplois ont été créés dans le secteur privé. Et au bout du compte, Gary Johnson a été réélu triomphalement, et ce malgré une écrasante majorité démocrate.

 

La fragilité de l'économie américaine est peut-être la menace la plus importante pour la prospérité mondiale. Nul doute pourtant que la Maison Blanche a besoin de quelqu'un à même d'équilibrer les comptes. Alors les Américains ont aujourd'hui le choix: s'ils veulent d'un président qui a le charisme en plastique d'un Clinton ou d'un Blair, qu'ils se contentent d'Obama. Si par contre, ils souhaitent un homme qui a déjà fait ses preuves en matière de réduction des dépenses publiques, la voie libertariste s'ouvre à eux et ils doivent porter leurs suffrages sur Gary Johnson.

 

Daniel Hannan et Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Etats-Unis
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 11:24

Michelle Obama, la première "First Lady" noire de l'histoire des Etats-Unis, a mis à profit son voyage avec ses deux filles en Afrique-du-Sud pour rendre une brève visite, mardi, à l'ancien président Nelson Mandela, 92 ans. Un moment fort de ce voyage.

 

g-cvr-110621-obama-mandela-6a.grid-6x2L'épouse de Barack Obama avait d'abord visité la fondation caritative Nelson Mandela et offert des livres à une crèche. Aujourd'hui, elle doit se rendre au mémorial Hector Pieterson (un garçon de 12 ans tué lors des émeutes de Soweto en 1976). Demain, Michelle Obama visitera le bagne de Robben Island, où avait été incarcéré Mandela, puis elle rencontrera le prix Nobel Desmond Tutu.

 

Barack Obama a toujours dit que la lutte anti-apartheid représentait beaucoup à ses yeux et que cette cause avait été à l'origine de sa conscience politique. Il s'entretient d'ailleurs régulièrement au téléphone avec Nelson Mandela.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Etats-Unis
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 14:19

 

 

 

Le président républicain de la Chambre des représentants américaine John Boehner a accepté une invitation à jouer au golf du président Barack Obama en pleine négociation sur le budget..

Le président et son adversaire politique vont se rencontrer le 18 juin sur un parcours de golf de la région de Washington.

Les deux hommes, amateurs de ce sport de plein air, sont actuellement en pleine négociation sur le niveau des dépenses fédérales et la dette américaine.

Depuis que les républicains sont devenus majoritaires à la Chambre en janvier, ils refusent catégoriquement le relèvement du plafond de la dette fédérale souhaité par les démocrates, s'il ne s'accompagne de réductions budgétaires drastiques.

 

Les négociations menées sous la houlette du vice-président Joe Biden sont actuellement dans l'impasse.

La réponse de M. Boehner à Barack Obama concernant l'invitation du président, intervient après que l'ancien porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a suggéré en janvier que les deux hommes pouvaient tenter de régler leurs désaccords sur un terrain de golf.

M. Gibbs avait plaisanté en ajoutant que M. Obama devait s'entraîner en vue d'une rencontre avec M. Boehner.

 

(avec AFP)

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Etats-Unis
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 23:23

 

Plusieurs indices portent à croire que Sarah Palin se portera prochainement candidate à l'investiture républicaine. Entre autres, elle participera à une tournée de la côte Est, à compter de dimanche.
439x.jpg

 Les indices s'accumulent: achat d'une maison en Arizona, embauche de nouveaux conseillers, lancement prochain en Iowa d'un documentaire dont elle sera la vedette, pour n'en citer que trois.

  

La maison servirait à l'ancienne colistière de John McCain de QG  pour partir à la conquête de la présidence, chose qu'il lui serait difficile d'accomplir depuis l'Alaska, l'état le plus nordique des États-Unis.

 

Ses nouveaux conseillers, issus de l'administration de George W. Bush, l'aideraient à jeter les bases d'une véritable équipe de campagne. Quant au documentaire, réalisé par un militant conservateur et intitulé "The Undefeated", il modifierait son image en mettant l'accent sur ses réalisations en tant que gouverneure d'Alaska.

 

Ces indices, ainsi que certaines déclarations, en ont convaincu plusieurs cette semaine que Sarah Palin n'a jamais été aussi près de confirmer ses ambitions présidentielles.

 

"Cela ne me surprendrait pas qu'elle choisisse de se lancer dans la course à ce stade tardif, et qu'elle le fasse de façon efficace", a déclaré Cary Covington, politologue à l'Université de l'Iowa. "Le fait qu'elle soit si bien connue lui permettrait de rattraper rapidement son retard sur les autres".

 

Jeff Jorgensen, président du Parti républicain du comté de Pottawattamie en Iowa, est encore plus catégorique: "il y a deux semaines, je n'étais pas certain qu'elle prendrait part à la course, mais je le suis aujourd'hui", a-t-il déclaré.

 

Sarah Palin a fourni un autre indice de ses visées politiques en annonçant hier sa participation à une tournée de la côte est américaine en autocar qui débutera dimanche à Washington, avec des arrêts sur des "sites historiques qui ont été cruciaux à la formation, la survie et la croissance des États-Unis d'Amérique". Ces sites incluent les champs de bataille de Gettysburg et d'Antietam, ainsi que la Liberty Bell à Philadelphie.

 

"J'ai souvent dit que l'Amérique n'a pas besoin d'une transformation fondamentale, mais plutôt d'une restauration de tout ce qui est bon et fort et libre en Amérique", a écrit Sarah Palin sur son site internet.

 

Lors d'une entrevue sur Fox News la semaine dernière, l'ex-candidate à la vice-présidence n'avait voulu laisser planer aucun doute sur sa passion politique, affirmant avoir "le feu sacré" requis pour une campagne présidentielle. Elle avait précisé que sa décision serait guidée non seulement par des considérations familiales mais également politiques.

 

"Je veux m'assurer que nous avons un candidat qui défende les principes du Tea Party", avait-elle déclaré en faisant référence au mouvement de contestation conservateur et populiste dont elle est la plus grande héroïne.

 

Selon un sondage Gallup publié hier, Sarah Palin arrive au deuxième rang parmi les candidats républicains potentiels ou déclarés à la Maison-Blanche, à deux points de Mitt Romney.

 

Thierry Cayol (avec cyberpresse.ca) 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Etats-Unis
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:49

Pour la première fois dans l'histoire de la restauration rapide, la firme McDonald a trouvé adversaire à sa taille et n'apparaît plus qu'en seconde place en nombre de restaurants.

 

C'est le très sérieux Wall  Street journal qui l'affirme: Au 1er janvier 2011, McDo ne dispose "que"  de 32723 points de vente à travers le monde, alors que Subway en compte 33749

 

Cette petite gueguerre ne cause pourtant pas spécialement de préjudice à McDo. Numéro 2 en sites, il conserve une confortable première place avec un chiffre d'affaires de 24,1 millions de dollars, contre seulement 15,2 à Subway.

 

Thierry Cayol   

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Etats-Unis
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 22:20

Dans l'un de ses sketches, l'humoriste Jamel Debouzze explique ironiquement  que "voter centriste, c'est comme être pour l'arbitre dans un match OM-PSG". Mais cette description ne s'applique guère aux centristes de France, platoniques et impuissants, comme les décrit Jean-Louis Bourlanges, professeur  à l'Institut d'Enseignement Politique (IEP) de Paris.

 

Pour trouver un centrisme appréciable, mieux vaut selon lui "aller planter sa tente dans le jardin d'Obama".

 

De fait, le président américain a donné un temps l'impression d'être "à bout", enregistrant une cruelle défaite lors d'élections partielles.

 

ObamaBarack2.jpgMais Obama est un roc. On lui a reproché son glissement vers la gauche? Il s'est "ressaisi" et a réduit à néant les espoirs des Républicains de le déstabilliser.

 

"On le disait mort ou presque, et le voilà qui surgit, tel un Lazare politique, intact et même tout neuf" souligne Bourlanges. Certes, Obama n'est pas encore vainqueur de la guerre que lui ont déclaré les Républicains, mais ce "coeur pur débordant d'ambition" est parvenu à remonter la pente et a, coup sur coup,  remporté plusieurs victoires d'importance: la ratification du traité Start, la levée des tabous homosexuels dans l'armée, la protection sanitaire des travailleurs indépendants,...

 

Obama est de fait un centriste parfait: quasi inattaquable sur son flanc droit, il met l'accent sur des actions, que d'aucuns qualifient de flatteries, et qui s'inscrivent dans son programme de président démocrate (un gauchiste, pour les américains  moyens).

 

La démarche sinueuse d'Obama, qui sait ne pas tenir compte des attaques frontales, fait de lui l'archétype du centrisme. Son discours rassembleur s'adresse à toutes les classes, à toutes les races. Et seuls les nostalgique du Ku Klux Klan (KKK) trouvent encore à redire sur sa couleur de peau.

 

Qu'ils soient de gauche ou de droite, estime Bourlanges, "les politiciens français à l'élection présidentielle devraient en tirer les leçons qui s'imposent. Ce dont les peuples aujourd'hui, et surtout le nôtre, souffrent, c'est de l'absence de tout discours qui s'adresse à la nation rassemblée.

 

Une situation que nous vivons très mal, droite et gauche font l'impasse sur ce que les Français ont en commun. Pour Bourlanges, le Président américain se caractérise par"un subtil alliage d'habileté tactique et d'idéalime prophétique. Malheur au peuple qui ne sait pas découvrir en lui le trésor partagé dont il est le dépositaire".

 

Mais ceux qui nous ou pourraient nous gouverner demain, Sarkozy, de Villepin, DSK ou Aubry, sont-ils capables d'entendre le message que leur lance Obama?

 

Et puis, soyons réalistes, la France n'est pas les USA. Posé sur les bases d'une révolution populaire notre nation a mieux a attendre que le sage centrisme d'Obama. Ici, le débat ne se limite pas à des conversations de salon entre Démocrates et Républicains.

 

Nous possédons une chose que le monde entier nous envie: Nous laissons la parole au peuple. C'est lui décide ce qui, selon lui, est bon pour lui et la démocratie.

 

En celà, je prends le contre-pied de Bourlanges. Il y a en France une droite virulente et archi-capitaliste, et une gauche (je ne parle évidemment pas du PS), qui aspire à une véritable démocratie populaire, passage obligé vers le socialisme.

 

Thierry Cayol (avec l'Expansion et JL.Bourlanges)

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Etats-Unis
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 18:27

Le Dakota Sud, un des plus conservateurs  des Etats-Unis, est en passe de légaliser l'avortement pratiqué par des gynécologues.

 

Le Républicain Phil Jesen s'est fait le porteur de cette nouvelle loi, baptisée House 1171 et qui en a fait bondir plus d'un, dans l'un des états les plus obscurantistes des USA. Le texte a d'ores et déjà été adopté par neuf voix contre trois en commission. Il doit être examiné en session plénière.
.
Mais comme pour contrebalancer cette avancée sociale, une autre proposition de loi préconise l'instauration de "Crisis Pregamancy centers"", des centres qui proposeront un entretien obligatoire avec un conseiller avant tout avortement.

 

Rien que très normal jusqu'ici. Mais les Crisis Pregamancy centers ne sont pas le planning familial. Ils seront dirigés, non par des membres du milieu médical, mais par des militants résolument anti-avortement... 

 

Thierry Cayol    

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Etats-Unis
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 07:27

Le groupe américain Chevron (propriétaire entre autres de la société Texaco), a été condamné à verser une amende record de huit milliards de dollars pour   " dommages environnementaux".

 

Cette amende  dépasse celle de 4,5 milliards de dollars qui avaitt été prononcée en première instance en 1999 contre la société Exxon Total, responsable de la marée noire de l'Alaska.

 

La Justice reproche au groupe Chevron d'avoir déversé ses dêchets dans une fosse équatorienne Amazonienne. Chevron a décidé de faire appel de ce jugement.

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Etats-Unis
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 17:21

Obama l'avait promis, le Sénat américain l'a fait. Par 65 voix pour et 31 contre, les sénateurs ont mis fin (au moins sur le papier) au tabou-gay . Il ne faisait jusqu'ici pas bon afficher au sein de l'armée, son homosexualité.

 

"Don't ask, don't  tell"  (ne demande rien, ne dis rien). était  la devise au sein de l'une des armées les plus puritaines au monde. Désormais, on pourra sans risque être GI et pédé.

 

D'ci à ce que l'on voit des soldats en tutu envahir tous les pays du Globe, il y a encore loin. Mais celà va, sans aucun doute, galvaniser l'anti-américanisme des armées iranienne, afghane ou irakienne. Déjà qu'ils affrontaient, le couteau entre les dents, une armée d'envahisseurs, les soldats des pays du Golfe vont s'en donner à coeur joie de se battre contre des homos.

 

Deux-soldats-americains-en-Afghanistan_articlephoto.jpg

 

La loi votée au Sénat (par l'ensemble des démocrates, mais aussi par huit républicains anonymes) marque un tournant dans l'histoire de l'armée américaine. On considère que près de 15.000 soldats ont été virés du fait de leur homosexualité.

 

Barak Obama, initiateur de la libéralisation de l'identité sexuelle (ce qui, mais il s'en fout, ne va pas améliorer son image chez les américains bien-pensants), a considéré, après le vote, que "le Sénat a réalisé une avancée historique vers la fin d'une politique qui mine notre sécurité nationale". Le Président américain a salué "les idéaux que défendent nos hommes et femmes en uniforme et pour lesquels ils risquent leur vie".

 

Si le nouveau texte dénonce l'homophobie dans son princpe, il faudra sans doute beaucoup de temps pour changer les esprits.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Etats-Unis
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 14:52

En matière de justice, les USA n'ont décidément pas peur du ridicule. Et je ne parle pas des séries policières qui envahissent nos écrans de télévision.

 

Là, c'est  autrement plus "sérieux". Figurez-vous que 130 ans après sa mort, la justice du Nouveau-Mexique envisage de grâcier à titre posthume un malfrat américain, Henri Mc Carthy.

Son nom ne vous dit rien ?, Mais vous connaissez sans nul doute le surnom qui l'a rendu célèbre: Billy the Kid ! Billykid

 

 

Auteur d'au moins 20 meurtres, le tueur avait été abattu à l'age de 20 ans par le shériff Pat Garrett, aussi connu que Billy et qui, comme lui, est entré dans la légende du west wild  world, grâce à de nombreux livres, chansons et films

 

C'est l'actuel gouverneur  (démocrate) du Nouveau- Mexique, Bill Richardson, qui a annoncé cette semaine qu'il étudiait le plus sérieusement du monde un recours fondé sur une promesse qu'aurait faite  au "Kid" l'ex-gouverneur Lew Wallace, en échange de son témoignage dans un procès pour meurtre.

 

Si la grâce de Billy the Kid était acceptée (non, ne riez pas; les américains sont à bien des égards des gens bizarres. La preuve: ils ont inventé les Mac Do, Halloween et Michaël Jackson).

 

Si la grâce de Billy the Kid venait à lui être accordée, et si l'on considère qu'en France, tout ce que disent les Américains est parole d'Evangile, l'affaire risque  de faire jurisprudence.

 

En ce cas, Pierre Laval, Pierre Goldmann, Christian Ranucci, Jacques Mesrine et quelques autres, peuvent caresser l'espoir d'être réhabilités...

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Etats-Unis
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages