Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 23:54

Le premier ministre québecoisJean Charest souhaite que le premier Forum mondial de la langue française, présenté à Québec au début de juillet 2012, soit l'occasion d'enrichir la part de contenu francophone du Festival d'été de Québec (FEQ). Il a répété ce message deux fois plutôt qu'une, mercredi, à Paris.

 

M. Charest a fait ces commentaires en répondant à une question, lors du dévoilement des détails de ce forum qui se tiendra à Québec du 2 au 6 juillet 2012. Le Festival d'été aura lieu du 5 au 15 juillet. Le premier ministre se dit assuré que le Forum influencera l'offre musicale de l'événement.

 

Ces dernières années, le Festival d'été a été critiqué pour la grande place occupée par des têtes d'affiche anglophones dans sa programmation.

 

«La présence du Forum va, il n'y a aucun doute là-dessus, avoir un impact important sur la programmation, et tant mieux : c'est ce que nous souhaitons», a-t-il déclaré. M. Charest s'est dit bien au fait des commentaires qui ont été faits à l'égard du contenu francophone du FEQ ces dernières années.

 

«Oui, j'ai pris note, moi, de remarques qui ont été faites sur le fait qu'il y avait une forte présence de différents groupes et que la présence francophone n'était pas aussi forte.»

 

Des remarques lancées par des artistes francophones, notamment dans une lettre dans laquelle une vingtaine d'entre eux exprimaient leur mécontentement par rapport à la place d'artistes anglophones jugée trop importante.

Luc Plamondon était de ceux qui avaient vertement critiqué le Festival d'été. Il en a remis, mercredi, à son arrivée au Palais des Affaires étrangères, où l'on offrait un grand dîner pour le premier ministre du Québec.

 

«Cent mille fois bravo!» a-t-il réagi à la sortie de M. Charest. «Le Festival d'été, je n'y mets plus les pieds tant qu'ils ne changeront pas leur programmation. On ne va pas à Québec pour écouter des groupes américains. Ils vont aller au colisée bientôt. Ils vont faire quoi, le Festival d'été? Ils n'auront plus d'artistes s'ils ne créent pas des stars québécoises. Ils disent que les artistes québécois ne sont pas assez stars pour remplir les Plaines, mais ils n'essayent pas souvent...»

 

La porte-parole du Festival, Luci Tremblay, a pour sa part indiqué que la déclaration de M. Charest n'influencerait pas l'offre musicale. Elle a rappelé que, bon an, mal an, le pourcentage d'artistes venant de la francophonie tourne autour de 60 % - ce qui ne veut pas dire qu'ils s'expriment tous dans la langue de Molière. Cette donnée était de 63 % en 2011. «Je crois qu'on répond aux attentes des festivaliers et on va continuer de travailler comme ça», a-t-elle dit.

 

Mme Tremblay n'écarte toutefois pas l'hypothèse d'un concert spécial, qui serait en phase avec le Forum ou qui lui ferait écho. «Mais on est vraiment aux balbutiements dans cette négociation-là», nuance-t-elle.

Plus tard en journée, relancé par des journalistes ayant pris note de la position du Festival d'été, le premier ministre a persisté dans la même veine. Visiblement déjà au fait de cette position, M. Charest n'a pas changé son discours, martelant le même message.

 

«On ne fait pas la programmation, mais il me paraît évident que l'un va nourrir l'autre, et que la présence du forum sur la langue, c'est une occasion justement d'inspirer, en quelque sorte, les événements du Festival d'été. Je pense qu'il y a déjà une majorité d'artistes francophones ou qui viennent de l'espace francophone. Donc, moi, je souhaite qu'il y en ait le plus possible et comme le Forum a lieu en même temps, ou à peu près, que le Festival d'été - à nouveau, ce n'est pas nous qui faisons la programmation -, mais ce serait tout à fait dans l'ordre des choses que l'un inspire l'autre. Pourquoi pas?»

 

Les propos de M. Charest surviennent au moment où le directeur général du FEQ, Daniel Gélinas, est lui-même à Paris. M. Gélinas, qui supervise de façon intérimaire la programmation, a des rencontres prévues avec des agents d'artistes outre-mer. Il s'est refusé à tout commentaire, prétextant un horaire chargé.

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Canada
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 17:30

 En pleine période de commémoration des attentats du 11 septembre 2001, un ou des malfaiteurs ont vandalisé la grande mosquée de Québec en  inscrivant différents signes et messages haineux sur les murs extérieurs de l'édifice.

 

Parmi ces signes, on retrouve la croix gammée, ainsi que différents messages-chocs tels «Fuck les Arabes» et «White power». Depuis la profanation de la Grande Mosquée de Québec, des fidèles du Centre culturel islamique de Québec ont effacé certains de ces messages qualifiés de «haineux» par différents musulmans qui se sont rendus à cet endroit, mardi midi, pour prier.

 

371431-parmi-signes-peints-murs-mosquee.jpg

 

La direction du Centre culturel islamique de Québec a décidé de rendre ces actes de vandalisme publics, mardi, en diffusant un communiqué de presse dans lequel il dénonce les signes tracés au cours de la fin de semaine. Celui qui a été nommé porte-parole du Centre culturel pour cette affaire, Samir Gharbi, indique que la décision a été prise de dévoiler le tout afin de faire comprendre à ou aux auteurs de ces gestes que ces actes de vandalisme ne seront pas tolérés. De plus, une plainte a été déposée à la police de Québec, et on espère que le ou les coupables seront arrêtés et traînés devant les tribunaux.

 

«Même si c'est un acte isolé, c'est un acte grave et condamnable, a indiqué M. Gharbi. On ne veut pas que ça se répète, surtout que ces gestes sont contraires aux valeurs québécoises de tolérance et d'ouverture auxquelles nous adhérons complètement.»

 

 

M. Gharbi assure que c'est la première fois qu'il est témoin de gestes comme ceux-ci depuis qu'il a déménagé dans la région de Québec, il y a 25 ans. Il ajoute d'ailleurs que les premiers graffitis haineux sont apparus sur la propriété de la mosquée il y a environ un mois, mais qu'il y a eu une importante recrudescence de ces gestes en fin de semaine, plus précisément dans la nuit de vendredi à samedi.

 

«Mais je me rappelle qu'après les attentats de New York, nous avions reçu plusieurs messages haineux à la mosquée», ajoute M. Gharbi.

 

Ce sont des fidèles qui ont découvert les signes et messages samedi. Des membres de cette communauté ont même surveillé l'édifice au cours de la nuit de samedi au dimanche 11 septembre, journée du 10e anniversaire des attentats. Des caméras de surveillance pourraient être installées à l'extérieur de la mosquée, afin de prévenir d'autres situations similaires. Cette mosquée a été ouverte il y a environ trois ans par le Centre culturel islamique de Québec.

 

 

 

Mardi midi, à la mosquée, les gestes de la fin de semaine choquaient toujours différents fidèles. «Pour moi, c'est grave que même dans un pays aussi développé que le Canada, il y a encore des gens qui sont pour la régression des droits de l'homme et les droits de pratiques religieuses», a lancé Amine Soukar, qui travaille dans le domaine informatique et qui habite Québec depuis 16 mois.

 

M. Soukar estime que le ou les vandales ont peut-être agi en étant mal renseignés et en étant «un peu les victimes des médias, qui, parfois, insinuent que les musulmans sont contre la liberté des gens. On fait souvent l'amalgame entre Al-Qaida et les musulmans».

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Canada
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 01:35

La police de Sherbrooke, au Québec, a ouvert une enquête la semaine dernière dans le cadre d'une affaire où une septuagénaire croyait aider un homme Français. Cette enquête porte aussi sur une affaire semblable où une autre habitante de Sherbrooke aurait été victime d'un fraudeur par Internet. Les deux fraudes totalisent quelque 115 000 $.

La vieille dame allait porter de l'argent dans les comptoirs de compagnies de transfert d'argent. Le premier montant s'élevait à 12 000 $ afin que l'interlocuteur puisse être opéré. La victime a fait plusieurs versements.

 

Cette dame seule a été approchée par le fraudeur par le réseau social Facebook. Le fraudeur prétextait avoir besoin d'argent pour se faire opérer, mais aussi devoir se rendre en Côte d'Ivoire pour y vendre sa résidence.

 

 

Selon la police canadienne, il y a eu des contacts par courriel, mais aussi par téléphone. L'homme prétextait diverses situations pour réclamer de l'argent comme avoir été fait prisonnier par des rebelles ou avoir besoin d'argent pour quitter l'Afrique et retourner en France,.

 

Malgré les mises en garde des employés des comptoirs postaux de transfert d'argent, la femme a continué à envoyer de l'argent au fraudeur, un certain Philippe Fleury, domicilié à Cherbourg.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Canada
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 23:05

Depuis une dizaine d'années, la Provence n'a plus le monopole de la production de lavande. Le Quebec s'y est mis aussi, et avec succès. Un peu comme si les Provençaux se lançaient dans la production de sirop d'érable...

 

Tout commence en 1999. Le Canadien Pierre Pellerin est un homme d'affaires reconnu dans l'électronique lorsqu'il tombe gravement malade et doit renoncer à ses activités professionnelles.

 

Il décide alors de se lancer dans la culture de la lavande, réputée pour ses vertus tranquilisantes, dont il a un grand besoin, en raison du stress lié à sa maladie.

 

Malheureusement, le climat canadien ne convient guère à l'épanouissement de la fleur. Cependant, après quelques années de galère, il parvient à créer son entreprise et devient le premier producteur québecois de lavande.

 

CN 60Aujourd'hui, 200.000 visiteurs viennent chaque année admirer les 58 acres de champ et les 300.000 plants de lavande au coeur des cantons de l'Est canadien. La production de Pierre Pellerin dépasse à ce jour largement les frontières du Québec et l'odeur de ses fleurs est venue titiller les narines des Provençaux.

 

"C'est le monde à l'envers" s'étonne encore le producteur québecois, "certains Provençaux me demandent de les approvisionner et de leur transmettre mes secrets". Mais, modeste, Pierre Pellerin concède que sa lavande "n'est pas meilleure que celle que l'on trouve en Provence". Il revendique tout de même une certaine "différence" et est fier "d'une lavande exceptionnelle qui va chercher notre terroir québecois".

 

Thierry Cayol

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Canada
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:00

Un douanier nu comme un ver qui importune la réceptionniste d'un hôtel; un autre qui pointe un pistolet à capsules vers un voyageur; un troisième qui fait passer de la cocaïne en contrebande: les enquêtes internes de l'Agence canadienne des services frontaliers lèvent le voile sur des pratiques étranges.

 

Un total de 68 douaniers ont été congédiés ou suspendus depuis six ans. L'Agence a cependant pris soin de dissimuler une bonne partie des renseignements, en effaçant non seulement le nom des fonctionnaires mis en cause, mais aussi leur lieu de travail et les dates des infractions.

 

Les détails restants suffisent néanmoins à composer un impressionnant bêtisier. Un florilège d'accrocs au code de conduite ou au Code criminel, susceptible d'assombrir la réputation de droiture et d'intégrité des gardiens des frontières canadiennes.

 

Même lorsqu'ils ne sont pas en devoir, les douaniers sont censés avoir une conduite irréprochable. Plusieurs d'entre eux l'oublient. C'est le cas de cet agent des services frontaliers (ASF) qui "a fait des approches inappropriées auprès de la réceptionniste d'un hôtel et qui, plus tard dans la nuit, s'est à nouveau approché d'elle à la réception alors qu'il était complètement nu".

 

 

"Ce comportement, notent les enquêteurs, est une violation de la section du code de conduite de l'Agence qui porte sur la conduite des employés hors de leurs heures de service, car il nuit à la réputation de l'Agence".

 

Un autre douanier s'est permis de tripoter une femme avant de l'autoriser à visiter un détenu dans une cellule. Les avances déplacées ne sont pas l'apanage des hommes. Au cours d'une enquête policière, une douanière a "flirté" outrageusement avec un policier, puis elle s'est identifiée comme douanière. Elle était "hostile et intoxiquée, soit par l'alcool, soit par des drogues", retient l'ASF.

 

Les douaniers ont réclamé de porter des armes. Encore faut-il ne pas les laisser traîner n'importe où. L'un d'entre eux a oublié la sienne dans une chambre d'hôtel, hors de son étui et le cran de sûreté levé.

Un autre a proféré des menaces à l'endroit d'un collègue: le rapport d'enquête ne précise pas s'il était armé, mais il indique que des armes et une arbalète illégale ont été trouvées chez lui. Un autre encore, moins dangereux et qui pensait faire une bonne blague, a  pointé un revolver factice vers un voyageur au poste de douane. Voulant compléter son effet de surprise, il a appuyé sur la gâchette et fait exploser la capsule de poudre.

 

Les ordinateurs ne sont pas toujours, eux non plus, utilisés à bon escient. Un douanier s'est photographié à moitié nu dans son uniforme, puis il a affiché ses photos sur sa page Facebook. L'ASF lui reproche d'avoir "utilisé les systèmes électroniques de l'Agence pour créer et disséminer des textes et des images lubriques".

 

D'autres rapports évoquent des courriels "inappropriés et de nature sexuelle".  Un douanier, par exemple, utilisait son adresse électronique professionnelle pendant qu'il était au travail pour solliciter des rencontres sexuelles.

 

 Dans un registre un peu plus grave, de nombreux rapports rappellent le principe selon lequel, dans certaines circonstances, une chose peut devenir son contraire, et un douanier se transformer en contrebandier... Les enquêteurs ont découvert que certains d'entre eux s'étaient associés à des organisations criminelles pour faire entrer ou sortir de la drogue aux frontières.

 

 Ainsi, un douanier a tellement pris goût à la cocaïne qu'il a agressé un collègue pour s'en procurer. Une autre préférait la marijuana et servait de passeur aux contrebandiers.

 

Un seul douanier est nommé dans ces rapports: Jasbir Grewal, qui travaillait au poste-frontière de Douglas, en Colombie-Britannique. Il a été accusé d'avoir aidé une organisation criminelle à importer de la cocaïne au Canada et à exporter de la marijuana aux États-Unis. Cet à-côté bonifiait avantageusement son salaire de fonctionnaire: il était payé 50 000$ pour chaque importation.

 

"La grande majorité des 15 000 employés de l'Agence s'acquittent de leurs tâches de façon professionnelle", selon Esme Bailey, porte-parole de l'ASF. Pour lui, " aucune organisation n'est malheureusement à l'abri de l'inconduite d'une très faible minorité d'employés. Cela ne reflète en rien le professionnalisme, le dévouement et l'intégrité du reste de l'effectif. Toute allégation de comportement inapproprié ou illégal est prise très au sérieux et fait l'objet d'une enquête approfondie".

 

(avec Cyberpresse.ca)

 

 
 

 

 

Repost 0
Published by thierry cayol - dans Canada
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 16:29

Deux citoyens de la localité de Saint-Paulin, au Québec, ont décidé de partir en guerre contre une tradition canadienne qui veut qu'une prière soit récitée avant chaque conseil municipal et qu'un crucifix soit apposé sur un mur de la salle du conseil.

 

Dans une lettre à la municipalité, Stéphane Fafard et Daniel Garceau font valoir que "Saint-Paulin compte plus d'une religion, ou croyance, ou mode de vie. C'est pour cette raison que le conseil municipal devrait prendre en considération cette réalité citoyenne".

 

Selon eux, "Saint-Paulin doit respecter tous ses citoyens, ainsi que leur liberté de penser et les croyances religieuses distinctes de ceux-ci". Stéphane Fafard et Daniel Carceau se disent en outre "prêts à aller plus loin" dans leurs revendications si le conseil municipal ne fait pas droit à leur demande

 

Posté en recommandé il y a une semaine, le courrier n'a toujours pas reçu de réponse. Le maire de Saint-Paulin, Brigitte Gagnon, a néanmoins fait savoir qu'elle avait bien reçu cette lettre et qu'il en serait question lors d'un prochain conseil municipal.

 

Thierry Cayol 

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Canada
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 20:49

La tournée québecoise de Bertrand Cantat, le chanteur français meurtrier de l'actrice Marie Trintignant, est à l'origine d'une division au sein du Parlement québecois, où une partie des députés juge que "Bertrand Cantat n'est pas le bienvenu au Québec".

 

Bertrand Cantat, ancien chanteur du groupe Noir Désir, fait aujourd'hui carrière en solo, après avoir purgé une peine de huit années de prison prononcée par un tribunal lituanien.

 

Le chanteur devait répondre à l'invitation du Théatre du Nouveau Monde de Québec mais ne pourra vraisemblablement pas s'y produire, en raison de la crise quer sa venue provoque, mais aussi en vertu de la loi fédérale, qui peut interdire l'entrée sur le territoir d'un criminel.

 

Les plus virulents opposants à la venue de Bertrand Cantat sont les élus de l'Action Démocratique du Québec, enmenés par Gérard Delteil. Pour ce dernier, "il y a quand même une grande distinction qui s'établit entre payer sa dette pour un crime mineur et un crime terrible, ignoble, tel que commis par M.Cantat".

 

Le Parti Québecois s'est voulu plus explicite. "On ne refera pas son procès. Après ça, c'est à la population de choisir si elle veut ou non aller à son spectacle"

 

Le député Amir Khadir a pour sa part pris fait et cause pour le chanteur, déclarant "Gérard Delteil a commis un lynchage, pas physique, mais de réputation. Nous, on croit en une justice réhabilisatrice, pas revancharde, en une justice qui ne doit pas faire de différence entre les citoyens"

 

La ministre de la Condition féminine, Christine Saint-Pierre, s'est refusée à prendre position. "Je n'ai pas à m'ingérer dans les choix artistiques du théatre qui a invité M.Cantat", a-t-elle déclaré, précisant que le droit de l'artiste à se trouver en territoire canadien relevait du gouvernement.

 

Thierry Cayol  

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Canada
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 17:33
 

"Il faut décrocher le crucifix à l'Assemblée nationale, interdire aux fonctionnaires le port du voile ou du turban, abolir les cours d'enseignement religieux dans les écoles"...

 

Voilà quelques unes des mesure exigées par le Conseil québecois du statut de la femme, qui prône une "laïcité totale" et s'inquiète de " la mollesse grandissante du gouvernement sur cette question".

 

En 2007, Québec a amendé la Charte québecoise des droits de la personne pour y ajouter le principe de l'égalité entre les hommes et les femmes

 

080611christiane-pelchat-csf_n.jpgLa présidente de ce Conseil du statut de la femme, Christiane Pelchat, estime que "depuis 2007, l'idée a été fortement diluée, au point que Québec a fini l'an dernier par proposer le projet de loi 94, qui interdit aux fonctionnaires de se couvrir en entier le visage mais leur permet le port de signes religieux".

 

"Or, selon Mme Pelchat, le voile est un signe sexiste, tout comme l'est le crucifix". Et d'ajouter "quand  je regarde le crucifix, il me rappelle combien nos mères ont été brimées par la religion catholique".

 

Pour elle, "dans la mesure où les trois religions monothéistes continuent à être discriminatoires à l'égard des femmes, il faut les évacuer. Quand l'Etat n'est plus associé à la religion, il y a une plus grande garantie d'égalité des sexes".

 

Christiane Pelchat pense que "le crucifix à l'Assemblée nationale ne peut avoir de valeur patrimoniale dans la mesure où il a été planté là par Maurice Duplessis en 1936". Elle ajoute toutefois que les anges et les croix qui décorent la façade du Parlement ne sont pas visés...

 

Ce que souhaite en fait le Conseil du statut de la femme, c'est la laïcité de l'Etat  soit inscrite en toutes lettres dans la Charte des droits et libertés. Et Christiane Pelchat a "bon espoir que cet avis soit débattu à l'Assemblée nationale.

 

Mais pour l'instant, Kathleen Weil, ministre de l'Immigration et des Communautés, entend s'en tenir au projet de loi 94, qui trace selon elle "une ligne, et balise bien les demandes individuelles d'accommodements raisonnables".

 

Thierry Cayol  

 

   

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Canada
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 22:22

Le Parlement canadien a voté vendredi une motion de censure contre le gouvernement conservateur minoritaire dirigé par Stephen Harper, ce qui a provoqué la chûte de ce dernier et la programmation pour le mois de mai d'élections législatives anticipées.

 

450x_cp_michael_ignatieff_0.jpgLe chef de file du Parti Libéral, Michael Igniatieff(photo) a accusé le gouvernement Harper "d'outrage au Parlement". Le Premier Ministre avait en effet refusé de dévoiler aux députés le coût de son programme de lutte contre la crimininalité, de l'achat d'avions de chasse et d'exonérations d'impôts offertes aux entreprises.

 

Selon Igniatieff, "un gouvernement qui ne respecte pas la démocratie ne mérite pas de rester en place. Et le leader libéral d'enchaîner "assez c'est assez!  Le peuple canadien doit avoir l'occasion de remplacer un gouvernement arrogant par un gouvernement qui respecte la démocratie".

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Canada
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 23:19
Le président du Parti Libéral du Canada, Hubert Dubé, a officialisé lundi la candidature de Pierre Cadieux pour la prochaine élection fédérale. Celui-ci a déjà prévu de s'entourer d'une très active équipe de campagne

 

Eloge-du-chiac P Cadieux blog1Pierre Cadieux est un nouveau venu sur la scène politique active et publique. Docteur en sciences de la gestion de l'Université d'Aix-Marseille III, d'une licence en droit de l'Université de Montréal, d'une maîtrise en administration des affaires de l'Université Laval, d'un baccalauréat en sciences sociales de l'Université de Moncton et membre du barreau du Québec, il est aussi depuis 2007 directeur du programme de maîtrise en gestion de projet du Département des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Rimouski.

 

En outre, Pierre Cadieux a acquis une indéniable expérience par son engagement auprès de divers organismes et entreprises. Il est à ce jour une personnalité recherchée dont s'enorgueillissent les Libéraux.

 

Pierre Cadieux avait déjà touché à la politique il y a quelques années, ce qui lui a permis de voir se greffer à lui plusieurs volontaires dans ce qui sera connu comme son cabinet de campagne.

 

Dans le communiqué qui confirme sa nomination, Pierre Cadieux se veut très clair quant aux motifs de son action. "Mon engagement au cours de ces dernières années a mis en évidence le besoin urgent pour notre comté d'avoir un député capable d'user de son pouvoir d'influence. Notre comté ne peut plus se permettre de maintenir le gouvernement Harper au pouvoir en continuant d'élire un député bloquiste" a déclaré Pierre Cadieux.

 

Le Parti Libéral n'en demeure pas moins conscient que la côte serait bien difficile à gravir si des élections fédérales avaient lieu ces jours-ci.

 

Thierry Cayol

Repost 0
Published by pourunevraiegauche.over-blog.com - dans Canada
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • Le blog de pourunevraiegauche.over-blog.com
  • : Ouvert à tous? Qu'ils soient de gauche ou de droite. Ce blog permet aussi à ceux qui ne veulent pas parler de politique d'aborder autre chose
  • Contact

Profil

  • thierry cayol
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans.
J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où
  • Journaliste marseillais exilé dans le Tarn et Garonne. 51 ans. J'ai notamment travaillé pour Le Provençal, Le Dauphiné Libéré-Vaucluse matin, Le Soir, l'AFP, TMC, France 3, Le Club de la presse Marseille-Provence-Alpes et l'Agence Reuter, où

<Blog à l'honneur

Élu blog de la semaine

Recherche

Archives

Pages